Piratage : 10 mois ferme pour injection de publicité

0

Pour monétiser ses actes de piratage envers des sites Web, un pirate informatique chinois injectait de multiples publicités rémunératrices de type CPM sur les sites de ses victimes. Il a multiple ses gains pendant 3 ans et doit aujourd’hui répondre de ses actes illicites.

Le pirate a été arrêté et jugé à Shanghai, région où il sévissait depuis trois ans. Le procédé était toujours le même : intrusion sur de multiples sites Internet de tout type, et injection de code JavaScript publicitaire (XXX, casinos, etc) dans le but d’encaisser les gains générés par le biais du trafic de ces sites.

Plus ses publicités étaient vues, plus ça lui rapportait (principe du CPM, ou “coût pour mille”). Son objectif était donc de multiplier ses actes de piratage en ligne pour multiplier son pactole chaque mois. Mais voila, il a fini par se faire repérer, lors du piratage du site officiel d’un collège, et après y avoir injecter de nombreuses publicités pornographiques.

Le pirate vient d’écoper 10 mois de prison ferme, mais aucun détail n’a été publié, concernant les sites ayant été victimes de ce dernier. Les machines à sous mobiles en argent réel sont les jeux de casino basé sur la chance les plus nombreux. De grands médias et boutiques en ligne ont été victime de ce type d’attaques, les sites possédant un important trafic étant bien évidemment des cibles privilégiées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.