Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Le groupe d’hacktivistes n’a toujours pas dit son dernier mot à travers l’opération ISIS visant à combattre le terrorisme. Ce sont 9200 comptes qui ont été dénoncer sous pression afin que Twitter les ferment. Cependant, la dénonciation a ses limites…

Décidément, les Anonymous ne lâchent pas l’affaire ! Aujourd’hui, les membres du collectif, via l’opération #OpISIS, ont annoncé la diffusion d’une liste de 9200 comptes Twitter qui seraient  liés à l’Etat islamique. L’idée est évidemment de mettre la pression sur Twitter pour qu’il accélère la fermeture de ces comptes.

« Plus ces comptes attireront l’attention, plus il y aura de chances pour que Twitter décide d’agir et de les supprimer. (Cela aura) un sérieux impact dans la capacité de l’EI à déployer sa propagande et recruter de nouveaux membres » peut-on lire dans un texte publié sur Medium par un participant à l’opération.

IPVanish

Selon Hacker News, des milliers de comptes relaient toujours les messages d’EI. L’objectif est donc également d’inciter les internautes à partager le plus possible cette fameuse liste pour fragiliser les capacités d’EI. Mais les dénonciations ont leurs limites. Le groupe terroriste aurait fait circuler un guide destiné à prévenir les fermetures de comptes. Et très souvent, les comptes fermés réapparaissent assez rapidement sur Twitter, avec d’autres noms. Sans parler de la publicité indirecte qui est faite à ces groupes. L’offensive des Anonymous risque donc d’être très limitée voire contre-productive. A suivre !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , ,


Vos réactions