Opération Strike Week : Démantèlement du groupe de pirates Lizard Squad

0

Les services secrets britanniques et la National Crime Agency ont décidé de mettre un terme aux actes de piratages médiatisés du Lizard Squad. L’opération Strike Week, visant à arrêter les membres du groupe vient de prendre fin.

Personne n’a pas passer à côté durant ces derniers mois des actions de piratages largement médiatisées perpétrées par le groupe de pirates informatiques Lizard Squad, s’étant à l’occasion, bâti une solide réputation. L’opération Strike Week avait pour but l’arrestation des membres présumés du groupe, qui rappelons-le, est à l’origine des cyberattaques contre Yahoo, Microsoft (Xbox Live), le PSN (PlayStation Network) ou encore le Département d’État américain. La plupart des attaques ont été de violents DDoD mais aussi quelques vol de données critiques et defacements.

https://www.youtube.com/watch?v=5ovg-_STpaI

La National Crime Agency, l’équivalent du FBI britannique, a décidé d’agir et de taper fort sur ce groupe ne communiquant que via les channels IRC et autres forums undergrounds. La NCA, secondée par les Services Secrets britanniques, ont lancé dans ce but l’opération Strike Week. Le bilan est lourd : 57 personnes soupçonnées de piratage ont été arrêtés ! Parmi eux, on note la présence d’un homme de 21 ans, membre du groupe D33Ds Compagny, et connu sur la Toile pour avoir piraté et diffusé plus de 450 000 identifiants d’utilisateur Yahoo!, volés via une faille SQLi.

S’ajoute à cette opération les multiples arrestations de membres présumés du Lizard Squad en janvier dernier… Visiblement, il va falloir un bon moment avant d’entendre de nouveau parler d’eux sur la Toile !

 

Source : Zataz

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.