Les comptes Twitter et facebook de CNN piratés par la SEA

2

La Syrian Electronic Army (SEA) s’empare cette fois durant quelques instants des comptes Twitter et Facebook de CNN. Qu’on le veuille ou non, les actions de la SEA sont particulièrement impressionnantes et efficaces.

Après le New-York Times et Microsoft, c’est au tour de CNN de faire les frais des hacktivistes syriens. Jeudi, la chaîne d’information américaine CNN a brièvement perdu le contrôle de son compte Twitter et Facebook mais aussi de ses blogs et Facebook, compromis par les pirates informatiques pro-syriens.

« L’armée électronique syrienne est ici … Arrêtez de mentir … Tous vos reportages sont faux ! » indiquait l’un des messages publié sur le compte Twitter de CNN comptant plus de 11 millions d’abonnés.

syrian-electronic-army-hack-cnnLe groupe affirme avoir piraté d’autres grands organismes de presse américains et britanniques, ainsi que le groupe de l’Université de Columbia et de l’association des droits de l’homme : Human Rights Watch. Bref, la montée en puissance du groupe ne fait plus aucun doute et il faut s’attendre à des actions toujours plus impressionnantes dans les prochains mois, au cours de l’année…

2 Commentaires

  1. […] La Syrian Electronic Army (SEA) s’empare cette fois durant quelques instants des comptes Twitter et Facebook de CNN. Qu’on le veuille ou non, les actions de la SEA sont particulièrement impressionnantes et efficaces. Après le New-York Times et Microsoft, c’est au tour de CNN de faire les frais des hacktivistes syriens. Jeudi, la chaîne d’information américaine CNN a brièvement perdu le contrôle de son compte Twitter et Facebook mais aussi de ses blogs et Facebook, compromis par les pirates informatiques pro-syriens.« L’armée électronique syrienne est ici … Arrêtez de mentir … Tous vos reportages sont faux ! » indiquait l’un des messages publié sur le compte Twitter de CNN comptant plus de 11 millions d’abonnés.  […]

  2. […] La Syrian Electronic Army (SEA) s’empare cette fois durant quelques instants des comptes Twitter et Facebook de CNN. Qu’on le veuille ou non, les actions de la SEA sont particulièrement impressionnantes et efficaces.Après le New-York Times et Microsoft, c’est au tour de CNN de faire les frais des hacktivistes syriens. Jeudi, la chaîne d’information américaine CNN a brièvement perdu le contrôle de son compte Twitter et Facebook mais aussi de ses blogs et Facebook, compromis par les pirates informatiques pro-syriens.« L’armée électronique syrienne est ici … Arrêtez de mentir … Tous vos reportages sont faux ! » indiquait l’un des messages publié sur le compte Twitter de CNN comptant plus de 11 millions d’abonnés.  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.