Le hacker responsable de l’attaque de WikiLeaks s’exprime

0

Un pirate informatique qui se fait appeler « The Jester » a revendiqué la responsabilité de l’attaque informatique qui a rendu le site Wikileaks inaccessible dimanche, peu avant qu’il ait commencé à afficher des centaines de milliers de documents diplomatiques US classés.

Le hacker, qui se décrit comme un « un hacktivisme du bien », déclare avoir fait cela « pour empêcher le site (WikiLeaks, NDLR) de mettre en danger la vie de nos soldats, et les relations étrangères. « 

Il attaque habituellement les sites islamistes, annonçant « Tango Down » sur son compte Twitter en affirmant avoir attaqué un site. « Tango Down» est le jargon spécial des Forces Spéciales pour avoir éliminé un terroriste.

Au cours des derniers jours, le pirate a ciblé une poignée de sites Web, y compris pour des raisons « d’incitation en ligne de jeunes musulmans à commettre des actes de djihad violents », « la distribution de matériel didactique djihadistes » et « pour la radicalisation des jeunes musulmans en ligne au Etats-Unis et en Europe. « 

Le pirate se décrit comme « un ex-soldat d’une unité assez célèbre », le pays n’est volontairement pas précisé.

«J’ai participé à l’appui des forces spéciales, j’ai servi dans (et autour) de Afghanistan, entre autres, a t-il déclaré au site Internet threatchaos.com au début de cette année.

Wikileaks a déclaré en septembre qu’il avait préparé une « police d’assurance » contre les attaques à l’encontre de son site. « Ce me gênait … alors je m’en suis occupé, » a écrit le hacker sur son blog courant septembre.

Le cyber expert en sécurité Mikko Hypponen de F-Secure estime que The Jester est bien le hacker.

Wikileaks a été inaccessible pendant plusieurs heures dimanche, a déclaré lundi le porte-parole Kristinn Hrafnsson. Il a dit qu’il ne savait pas qui était derrière tout ça, et il a semblé surpris quand CNN lui a dit que c’était un pirate anti-islamiste.

Wikileaks créer « beaucoup d’émotions fortes», a déclaré Hrafnsson.

Le pirate n’a pas répondu immédiatement aux demandes de CNN pour l’observation. Wikileaks a posté qu’il a été attaqué à environ 11 heures dimanche, peu avant la mise en ligne de la dernière fuite.

Le site semble fonctionner normalement ce matin.


Source : CNN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.