Le hacker responsable de l’attaque de WikiLeaks s’exprime

0

Un pirate informatique qui se fait appeler “The Jester” a revendiqué la responsabilité de l’attaque informatique qui a rendu le site Wikileaks inaccessible dimanche, peu avant qu’il ait commencé à afficher des centaines de milliers de documents diplomatiques US classés.

Le hacker, qui se décrit comme un “un hacktivisme du bien”, déclare avoir fait cela “pour empêcher le site (WikiLeaks, NDLR) de mettre en danger la vie de nos soldats, et les relations étrangères. “

Il attaque habituellement les sites islamistes, annonçant “Tango Down” sur son compte Twitter en affirmant avoir attaqué un site. “Tango Down» est le jargon spécial des Forces Spéciales pour avoir éliminé un terroriste.

Au cours des derniers jours, le pirate a ciblé une poignée de sites Web, y compris pour des raisons “d’incitation en ligne de jeunes musulmans à commettre des actes de djihad violents”, “la distribution de matériel didactique djihadistes” et “pour la radicalisation des jeunes musulmans en ligne au Etats-Unis et en Europe. “

Le pirate se décrit comme “un ex-soldat d’une unité assez célèbre”, le pays n’est volontairement pas précisé.

«J’ai participé à l’appui des forces spéciales, j’ai servi dans (et autour) de Afghanistan, entre autres, a t-il déclaré au site Internet threatchaos.com au début de cette année.

Wikileaks a déclaré en septembre qu’il avait préparé une “police d’assurance” contre les attaques à l’encontre de son site. “Ce me gênait … alors je m’en suis occupé,” a écrit le hacker sur son blog courant septembre.

Le cyber expert en sécurité Mikko Hypponen de F-Secure estime que The Jester est bien le hacker.

Wikileaks a été inaccessible pendant plusieurs heures dimanche, a déclaré lundi le porte-parole Kristinn Hrafnsson. Il a dit qu’il ne savait pas qui était derrière tout ça, et il a semblé surpris quand CNN lui a dit que c’était un pirate anti-islamiste.

Wikileaks créer “beaucoup d’émotions fortes», a déclaré Hrafnsson.

Le pirate n’a pas répondu immédiatement aux demandes de CNN pour l’observation. Wikileaks a posté qu’il a été attaqué à environ 11 heures dimanche, peu avant la mise en ligne de la dernière fuite.

Le site semble fonctionner normalement ce matin.


Source : CNN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.