Cyberattaque contre la Croix Rouge – Commentaire d’Akamai

0

Alors que la Croix Rouge est victime d’une vaste cyberattaque au cours de laquelle les pirates se sont emparés des données de plus de 515 000 personnes, Dr. Robert Blumofe, EVP & CTO chez Akamai commente :

« La technologie utilisée pour soutenir nos activités personnelles et professionnelles repose sur un écosystème complexe de logiciels et de services, dont la plupart proviennent de tiers.  Chacun des composants de cet écosystème peut être exploité dans une attaque. Malheureusement, les attaques se sont multipliées et nous nous attendons à ce qu’elles soient de plus en plus fréquentes et dévastatrices, quel que soit le secteur d’activité. Bien que l’objectif de ces attaques ne soit pas toujours clair, il s’agit généralement d’aider les attaquants à gagner de l’argent – soit pour sécuriser des données qu’ils peuvent vendre au marché noir, soit pour perturber dans le fil de notre vie quotidienne et nous inciter à payer des rançongiciels.

Il est difficile d’imaginer que l’on puisse éliminer un jour tous les risques de sécurité, mais les entreprises peuvent mieux se protéger en s’assurant qu’elles appliquent régulièrement des correctifs et des mises à jour à leurs logiciels et à leurs systèmes, et en s’attachant à bien appliquer les principes de base de la sécurité, en particulier l’identification et l’authentification fortes des utilisateurs. L’autre étape importante, plus complexe à appréhender, consiste à ne plus considérer les applications et les systèmes comme simplement protégés derrière un périmètre de sécurité qui serait bien défini une fois pour toute. Dans cet écosystème technologique complexe, il n’y a vraiment aucun périmètre qui puisse être sécurisé définitivement, et chaque composant doit être autant que possible protégé à part entière. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.