mardi 11 août 2020
Promotion Meilleur VPN 2020
Accueil Hacking Coinhive : fermeture du service de minage de Monero ; quel avenir...

Coinhive : fermeture du service de minage de Monero ; quel avenir pour les cryptomonnaies ?

Alors que Coinhive vient de déclarer que sa solution de minage ne sera plus utilisable à partir du 8 mars 2019, les experts s’interrogent : les cybercriminels vont-ils se détourner des cryptomonnaies ? Et quelles vont-être les conséquences de la fermeture de Coinhive, considéré comme leader du cryptojacking, pour le reste du marché ?

Analysant le phénomène depuis ses débuts, Proofpoint a rapidement mis en évidence que les cryptomonnaies, dont Coinhive en premier lieu, étaient devenues de véritables cibles de choix pour les cybercriminels attirés par l’anonymat des transactions et les gains potentiels élevés. 

En analysant l’activité de Coinhive ces 14 derniers mois, on observe un nouveau pic d’activité en février 2019, certes moins élevé qu’en décembre dernier. S’agissait-il des derniers soubresauts d’une technologie mourante ? Ou des agissements d’acteurs exploitant tout ce qu’ils peuvent de la plateforme avant son arrêt définitif ?

L’arrêt de Coinhive ne signifie en aucun cas l’arrêt de l’utilisation des cryptomonnaies comme vecteur de fraude. Les chercheurs de Proofpoint continuent en effet d’observer l’activité de Worms et de Botnets, bien que la distribution de logiciels malveillants pour l’extraction de cryptomonnaies via le kit d’exploitation soit pratiquement nulle depuis décembre dernier (et ait considérablement diminué en mars 2018, lorsque les prix du Bitcoin ont de nouveau drastiquement chuté).

 

Le botnet Smominru en l’occurrence, fonctionne en grande partie sur des serveurs Windows, rendant la poursuite de l’exploitation minière Monero économiquement viable, ce qui n’est généralement pas le cas dans une installation minière dédiée. Lorsque l’électricité est gratuite pour l’acteur de la menace – comme pour le botnet – l’exploitation minière est toujours rentable.

Les cryptomonnaies semblent donc encore avoir un avenir, à la fois pour des applications légitimes mais aussi comme arme de choix pour opérer de manière illégale et anonyme. Reste à surveiller leur activité pour savoir dans quel sens le vent tournera !

UnderNewshttps://www.undernews.fr/
Administrateur et fondateur du site UnderNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -Express VPN

Derniers articles

400 vulnérabilités pourraient transformer 3 milliards de téléphones Android en espions

L'alerte est donnée : il existe plus de 400 vulnérabilités sur la puce Snapdragon de Qualcomm qui peuvent être exploitées sans l'intervention des propriétaires, explique Slava Makkaveev de Check Point.

Le gouvernement américain met en garde contre une nouvelle souche du virus chinois “Taidoor”

Les agences de renseignement américaines ont publié des informations sur une nouvelle variante du virus informatique vieux de 12 ans utilisé par les pirates informatiques parrainés par l'État chinois et ciblant les gouvernements, les entreprises et les groupes de réflexion.

Vacances d’été : profitez-en pour faire du ménage dans votre vie numérique

Après une longue période de confinement, et avant les vacances d’été, c’est le moment idéal pour effectuer un grand nettoyage ! Cela concerne aussi bien nos placards que notre vie numérique. Petit tour d'horizon et conseils pour se débarrasser de vos déchets  numériques.

36% des Millenials se moquent de la sécurité en ligne

La sécurité en ligne s’impose comme le facteur le plus important pour les Millenials lorsqu’on parle d’usages numériques à la maison. Pourtant, si cette...