Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Les attaques DDoS se paient cher ! Trois internautes britanniques, membres d’Anonymous, ont été condamnés à de la prison ferme pour avoir participé à des blocages envers les sites Web de Paypal et Visa. Les attaques remontent à août 2010 – janvier 2011.

La Crown Court de Southwark au Royaume-Uni vient de condamner, ce jeudi 22 janvier, Christopher Weatherhead Jan, 22 ans, à 18 mois de prison ferme. Il avait plaidé coupable, le mois dernier, de piratage informatique. Il avait participé, avec trois autres amis, à une attaque de type DDoS (déni de service distribué), lors d’une opération Anonymous lancée contre Paypal, MasterCard et Visa. Cela faisait suite au blocage des transactions et des fond bancaires appartenant au site WikiLeaks pour diffusion de documents secrets détenus par le gouvernement américain.

ExpressVPN

Christopher, n’est pas le seul condamné dans cette affaire : Ashley Rhodes, 28 ans, originaire du sud de Londres avait déjà plaidé coupable à la même accusation. Il écope de sept mois de prison. Peter Gibson, 24 ans, de Hartlepool a également plaidé coupable. Il écope d’une peine de six mois… ainsi que de deux ans de sursis. Jake Birchall, 18 ans, il avait 16 ans à l’époque des faits attentats, a également plaidé coupable. Il sera condamné à une date ultérieure.

Voila de quoi rappeler que les attaques DDoS sont bien illégales, malgré la fameuse pétition visant à les légaliser !

PayPal avait perdu près de 4 millions lors de cette attaque majeure…

 

Article original : Zataz

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,

Recherches en relation :

  • ddos prison

Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] Attaques DDoS : Prison ferme pour 3 Anonymous britanniques […]

  2. […] Attaques DDoS : Prison ferme pour 3 Anonymous britanniques […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.