Arnaque aux faux virements – BeIN Sports perd 2,39 millions d’euros

2
109

Un pirate informatique serait parvenu à escroquer 2,39 millions d’euros à la chaîne qatarie BeIN Sports, en effectuant de faux virements. La banque a été attaquée en justice.

D’après les premières informations disponibles, la chaîne qatarie BeIN Sports aurait été victime d’une vaste opération d’escroquerie via des faux ordres virements. Tout a commencé avec l’envoi d’un mail contenant une pièce jointe infectés par un malware en février 2013. Grâce à cela, le pirate serait parvenu à obtenir toute une série d’informations, notamment des numéros de comptes, en toute discrétion.

2,39 millions d’euros volés

Avec toutes les informations bancaires en main, le cyber-escroc envoie par fax six ordres de virement à HSBC, l’une des banques de BeIN Sports. Parallèlement, il aurait appelé HSBC et insisté sur la nécessité d’effectuer ces virements en urgence. De son côté, l’établissement bancaire n’aurait pas passé d’appel à la société pour vérifier la validité des ordres de virement.

Pourtant, les comptes bancaires sur lesquels les virements ont été effectués sont tous situés à Chypre et en Roumanie mais restent “tout à fait crédibles” (“Drucker Constructions”, “Rainbow Envelopes Ltd” ou encore “Bark Choice Ltd”). Le résultat est impressionnant : ces faux virements auraient coûté 2,39 millions d’euros à la chaîne.

Face au refus d’HSBC de rembourser cette somme auprès de BeIN Sports, la chaîne qatarie aurait décidé d’attaquer la banque devant le tribunal de Commerce. Cette dernière a obtenu gain de cause, mais HSBC aurait fait appel de la décision. Une plainte au pénal est en cours.

Ce type d’arnaque dite « au président » fait des victimes partout dans le monde, et la France ne fait pas exception à la règle (voir ici et ici).

2 Commentaires

  1. Bein sports n’a pas tout perdu.Cela leur a fait de la pub et ils ont gagnés leur procès.Tout ça par une pièce jointe…

Les commentaires sont fermés.