Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Après Ryanair et de centaines d’autres entreprises, c’est au tour d’Intermarché d’être victime de l’arnaque dite “au président”, une escroquerie aux faux ordres de virement internationaux (FOVI). 15 millions d’euros auraient été dérobés par ce biais.

Tout a commencé par une prise de contact avec un salarié au siège du groupe fin avril, situé dans le XVe arrondissement de Paris, en se faisant passer pour le PDG. Les cyber-escrocs sont alors parvenus à le convaincre d’opérer plusieurs virements vers des comptes bancaires étrangers, situés en Pologne.

D’après les informations de l’enquête en cours, les escrocs ont ainsi pu détourner plus de 15 millions d’euros en l’espace de quelques jours en s’en prenant à l’enseigne de grande distribution Intermarché. Une fois la supercherie découverte, l’enseigne a tenté de récupérer ses fonds mais en vain. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris avant d’être confiée à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

De nombreuses investigations sont actuellement en cours afin d’interpeller les auteurs de cette arnaque au « président » mais cela est complexe du fait que la coopération entre états est obligatoire et décisive.

PIA VPN

Rappelons que ce type d’escroquerie a fait plus de 700 victimes en France durant les trois dernières années, pour un préjudice estimé à 350 M€.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, note : 4,75 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] fait des victimes partout dans le monde, et la France ne fait pas exception à la règle (voir ici et […]

  2. […] UnderNews | Banque, Hacking  […]

  3. […] Après Ryanair et de centaines d’autres entreprises, c’est au tour d’Intermarché d’être victime de l’arnaque dite « au président », une escroquerie aux faux ordres de virement internationaux (FOVI). 15 millions d’euros auraient été dérobés par ce biais.Tout a commencé par une prise de contact avec un salarié au siège du groupe fin avril, situé dans le XVe arrondissement de Paris, en se faisant passer pour le PDG. Les cyber-escrocs sont alors parvenus à le convaincre d’opérer plusieurs virements vers des comptes bancaires étrangers, situés en Pologne.D’après les informations de l’enquête en cours, les escrocs ont ainsi pu détourner plus de 15 millions d’euros en l’espace de quelques jours en s’en prenant à l’enseigne de grande distribution Intermarché. Une fois la supercherie découverte, l’enseigne a tenté de récupérer ses fonds mais en vain. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris avant d’être confiée à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).  […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.