APT28 / Fancy Bear – Quand les pirates russes s’attaquent aux athlètes olympiques

4

Après le piratage et l’énorme fuite de donnée personnelles ciblant les athlètes ayant eu lieu pendant les JO 2016 de Rio, les hackers professionnels russes sont pointé du doigt comme responsables par l’agence mondiale antidopage.

Mais qui est donc responsable de l’énorme piratage ayant touché L’agence mondiale antidopage (WADA) et le système ADAMS quelques jours avant la fin des Jeux ? Rapidement revendiqué par Anonymous Pologne, et confirmé par l’agence comme ayant eu lieu le 12 août, le piratage s’avère bien plus ciblé et professionnel : les hackers russes connus sous le nom APT28 et Fancy Bear sont directement pointés du doigt par l’agence mondiale antidopage.

Les raisons de l’attaque ? Tout d’abord, un certain énervement d’avoir vu la quasi-totalité de leurs athlètes exclus des JO, un fait dépassant l’entendement d’après Poutine. Ensuite, il faut ajouter à cela que l’une des salariés de l’agence antidopage a été directement visée : Yulia Stepanova. Sa vie et celle de sa famille a même été menacée. Rappelons que c’est elle qui est à l’origine de l’exclusion de la majeure partie des athlètes russes.

Sur un site Internet dédié,le groupe se présentant sous le nom “Fancy Bears international hack team” déclare avoir publié les résultats des contrôles de sportifs américains : Simone Biles, Elena Delle Donne, Venus et Serena Williams. D’après l’agence antidopage, il s’agit des mêmes pirates informatique que ceux identifiés par les chercheurs en sécurité sous le nom APT28 ou Fancy Bear. Et ceux-ci ont plusieurs opérations majeures à leur actif dont le piratage du comité démocrate aux US. Ces pirates sont soupçonnés d’être en relation avec au moins une agence gouvernementale russe.

L’agence antidopage n’a pas souhaité préciser comment elle était parvenue à identifier Fancy Bear ou APT28 comme étant l’auteur de l’intrusion dans ses systèmes.

« La WADA regrette profondément cette situation et est très consciente de la menace que cela représente pour les athlètes dont les informations confidentielles ont été divulguées par le biais de cet acte criminel » déclare son directeur, Olivier Niggli.

 

Source : ZDNet

4 Commentaires

  1. […] APT28 – Fancy Bear – Quand les pirates russes s'attaquent aux athlètes olympiques UnderNews. Publié par UnderNews Actu – Télécharger l'application Android Après le piratage et l’énorme fuite de donnée personnelles ciblant les athlètes ayant eu lieu pendant les JO 2016 de Rio, les hackers professionnels russes sont pointé du doigt comme responsables par l’agence mondiale antidopage. […]

  2. […] APT28 – Fancy Bear – Quand les pirates russes s'attaquent aux athlètes olympiques UnderNews. Publié par UnderNews Actu Après le piratage et l’énorme fuite de donnée personnelles ciblant les athlètes ayant eu lieu pendant les JO 2016 de Rio, les hackers professionnels russes sont pointé du doigt comme responsables par l’agence mondiale antidopage. Mais qui est donc responsable de l’énorme piratage ayant touché L’agence mondiale antidopage (WADA) et le système ADAMS quelques jours avant la fin des Jeux ? Rapidement revendiqué par Anonymous Pologne, et confirmé par l’agence comme ayant eu lieu le 12 août, le piratage s’avère bien plus ciblé et professionnel : les hackers russes connus sous le nom APT28 et Fancy Bear sont directement pointés du doigt par l’agence mondiale antidopage. […]

  3. […] APT28 – Fancy Bear – Quand les pirates russes s'attaquent aux athlètes olympiques UnderNews. Publié par UnderNews Actu Après le piratage et l’énorme fuite de donnée personnelles ciblant les athlètes ayant eu lieu pendant les JO 2016 de Rio, les hackers professionnels russes sont pointé du doigt comme responsables par l’agence mondiale antidopage. Mais qui est donc responsable de l’énorme piratage ayant touché L’agence mondiale antidopage (WADA) et le système ADAMS quelques jours avant la fin des Jeux ? […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.