2 millions de dollars dérobés via des skimmers Bluetooth implantés dans des stations services aux USA

4

Les cybercriminels exploitent toutes les technologies pour faire de l’argent et le Bluetooth ne semble pas être épargné. Un énorme vol de cartes de crédit dans des stations services US a été commis via des skimmers Bluetooth.

13 hommes sont soupçonnés et accusés d’avoir dérobés des milliers d’informations bancaires, en utilisant des skimmers Bluetooth implantés dans des stations service dans le sud des États-Unis. Les informations de cartes de crédit volées leur auraient permis de récupérer plus de 2 millions de dollars via les ATM (les codes PIN des clients ont été aussi enregistrés et l’argent était retiré en cash à des distributeurs automatiques de billets à Manhattan).

Les dispositifs de skimming ont été installés à l’intérieur des machines, de façon indétectable aux gens qui ont payé aux pompes automatiques et les appareils étaient équipés en Bluetooth, de sorte qu’il n’y a pas besoin d’un accès physique pour récupérer les données volées.

Bluetooth data skimmers

Entre mars 2012 et mars 2013, les suspects ont utilisé des fausses cartes bancaires ré-encodées pour retirer de l’argent à partir de distributeurs automatiques de billets, puis déposés l’argent volé dans divers comptes bancaires à New York, en Californie ou encore au Nevada. Une énorme affaire de fraude bancaire en somme…

« Chacune des transactions était moins d’un montant de $10 000. Elles auraient été structurées de manière à éviter toutes les exigences de déclaration des transactions en espèces imposées par la loi et à déguiser la nature, la propriété et le contrôle des produits de la criminalité des accusés. Du 26 mars 2012, à 28 mars 2013, les cybercriminels sont accusés du blanchiment d’environ 2,1 millions de dollars ».

Les quatre principaux accusés sur les 13 – Garegin Spasrtalyan, 40 ans, Aram Martirosian, 34 ans , Hayk Dzhandzhapanyan, 40 ans, et Davit Kudugulyan, 42 ans – sont considérés comme les organisateurs et sont accusés de vol, de blanchiment d’argent et de la possession d’instruments de falsification et de contrefaçon. Les autres criminels sont chargés de deux chefs d’accusation : vol et blanchiment d’argent.

Ils risquent tous plusieurs années de prison ferme et de gros dédommagements… affaire à suivre.

4 Commentaires

  1. […] Les cybercriminels exploitent toutes les technologies pour faire de l’argent et le Bluetooth ne semble pas être épargné. Un énorme vol de cartes de crédit dans des stations services US a été commis via des skimmers Bluetooth.13 hommes sont soupçonnés et accusés d’avoir dérobés des milliers d’informations bancaires, en utilisant des skimmers Bluetooth implantés dans des stations service dans le sud des États-Unis. Les informations de cartes de crédit volées leur auraient permis de récupérer plus de 2 millions de dollars via les ATM (les codes PIN des clients ont été aussi enregistrés et l’argent était retiré en cash à des distributeurs automatiques de billets à Manhattan).  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.