Windows XP : 95% des distributeurs de billets du monde entier en danger suite à l’arrêt des mises à jour

5
ATM - DAB

Et oui ! Il faut savoir que la quasi-totalité des 3 millions de distributeurs de billets actifs de par le monde fonctionnent sous Windows XP. Or, la fin des mises à jour de ce système d’exploitation ayant été annoncée, ces machines sont exposées à un risque de piratage.

Dès le 8 avril 2014, Microsoft arrêtera de mettre à jour à son OS Windows XP, y compris pour les failles de sécurité. Bien entendu, la fin du support est une aubaine pour les pirates informatiques qui pourront s’en donner à cœur joie. Si une vulnérabilité o-Day est découverte, celle-ci pourra théoriquement être utilisée un temps infini par les cybercriminels, et donc, vendue à prix d’or sur le marché noir. Un réel risque pour les entreprises et les utilisateurs en somme… mais le plus inquiétant dans tout ça, c’est que les distributeurs automatiques de billets (DAB) sont eux aussi basés sur l’OS Microsoft Windows XP !

On imagine aisément pourquoi cela inquiète les clients et utilisateurs ainsi que les banquiers. Ces derniers vont devoir agir pour palier à ce problème, négligé trop longtemps (aucune mise à jour suivie vers un OS plus récent durant de longues années). Plusieurs solutions s’offrent à eux.

Parmi elles, faire migrer les appareils vers Windows 7. Mais cela implique de lourdes dépenses car les machines sont trop vieilles et pas assez performantes pour faire tourner l’OS correctement. Remplacer les anciennes machines en plus de l’upgrade demanderait un budget considérable. Une autre possibilité serait de souscrire à une extension de support auprès de Microsoft. Cette idée, non seulement coûteuse car exclusive, n’accorderait par ailleurs qu’un sursis, puisque les mises à jour via ce service prendraient forcément fin un jour…

Bien entendu, la solution la plus appropriée serait idéalement de passer sous un OS libre basé sur UNIX. Impossible de savoir si cela est envisageable ou pas actuellement.

Quoi qu’il en soit, les banques seront obligées d’agir dans les plus brefs délais et cela s’avère très compliqué. Le Business Week fait état que seulement 15% des appareils bancaires seront équipés de Windows 7 avant la date fatidique du 8 avril 2014. Tous les autres seraient donc potentiellement vulnérables à des attaques de pirates. Espérons que les banques ne prendront pas la chose à la légère et qu’aucune somme d’argent ne sera subtilisée par des criminels.

Un cas concret a déjà eu lieu en Allemagne, une version de Windows XP vulnérable non patchée avait menée à l’exploitation de la faille par des pirates durant l’été 2013. Les distributeurs avaient alors été vidés de leurs billets, preuve que la menace est bien réelle.

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.