1800 jeunes de l’UMP piratés

0

Le parti présidentiel a de nouveau été visé par des actes de piraterie informatique. Un pirate informatique a ainsi réussi à s’emparer d’un fichier contenant les coordonnées de près de deux milliers de militants des « Jeunes Pop ».

Le pirate n’a pas publié les données dérobées. Il assure d’ailleurs, via son compte Twitter, n’avoir réalisé aucun exploit, n’avoir cassé aucun mot de passe, et ne s’être introduit dans aucun système privé. « Je n’ai rien utilisé d’autre qu’un navigateur. Il y avait une faille de conception du site« , écrit-il.

Sous couvert d’anonymat, il a raconté son histoire à Numérama. Il a ainsi déclaré qu’il n’avait pas publié les informations dérobées, et qu’il ne comptait pas le faire. Au contraire, il a contacté les Jeunes Populaires pour les prévenir de leur faiblesse numérique.

Il dit rire de « l’UMP qui veut un Etat policier pour Internet mais n’est pas capable de protéger les données personnelles comme l’y oblige la loi« .

Notons que son action concerne la fédération des « Jeunes Pop » du Bas-Rhin, dont le responsable se plaint pourtant d’un acte cyber-criminel : « Il y a bien eu un piratage, un accès frauduleux à la base de données. Il a forcé un accès à notre site Internet« . Celui-ci envisagerait de porter plainte.

Cette affaire rappelle celle, bien plus sérieuse, de début novembre, où les données personnelles de plusieurs centaines de cadres du parti avaient été mises en ligne par des pirates informatiques.

 

Source : L’Informaticien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.