Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Alors que les jeunes Français se préparent pour la rentrée universitaire, et ses traditionnels week-end d’intégration, McAfee société de cybersécurité experte depuis plus de 30 ans, recommande aux étudiants et aux diplômés de s’assurer dès à présent que leur empreinte sur les réseaux sociaux ne finisse pas par avoir de graves conséquences sur leur vie professionnelle.

  • McAfee révèle que 76 % des Français sont gênés par des contenus qu’ils ont publiés sur les réseaux sociaux et que 76 % possèdent au moins un compte inactif perdu dans les limbes numériques
  • 7 % ont déjà été licenciés à cause de leurs contenus sur les réseaux sociaux
  • 15 % publient des contenus négatifs au sujet de leur lieu de travail actuel
  • Top 10 des publications les plus gênantes sur les réseaux sociaux

Tribune McAfee – En étudiant les habitudes des Français sur les réseaux sociaux, McAfee révèle que les deux tiers (73 %) d’entre eux reconnaissent être gênés par ce qui se trouve sur leurs comptes. Alors que ces derniers sont des vecteurs de choix pour les souvenirs d’années universitaires que l’on préférerait oublier et dont on ne voudrait pas qu’un potentiel employeur prenne connaissance, près de la moitié(46 %) des Français admet n’avoir jamais renforcé ses paramètres de sécurité, bien qu’ils sachent le faire…

Plus inquiétant encore, plus de 7 Français sur 10 (76 %) possèdent au moins un compte dormant. Il s’agit principalement de comptes Facebook (68 %), mais aussi, pour les plus nostalgiques, de comptes Skyblog (62 %). Par ailleurs, 45 % des répondants concèdent n’avoir jamais songé à supprimer ces comptes inactifs ou à y faire le ménage, 14 % admettent ne pas savoir comment les clôturer, et près d’un tiers (28 %) se sentent coincés car ils ont oublié leur mot de passe ou n’ont plus accès à la boite mail liée au compte.

Tous âges confondus, les Français sont préoccupés par l’influence de leur empreinte numérique sur leur réputation professionnelle (43 %). Pourtant, leurs réseaux sociaux actuels contiennent encore de nombreux contenus douteux :

HMA Pro VPN

Top 10 des contenus douteux publiés sur les réseaux sociaux à propos desquels les Français sont le plus mal à l’aise :

  1. Photo d’eux en état d’ivresse
  2. Commentaires pouvant être perçus comme offensants
  3. Photo d’eux avec une tenue embarrassante
  4. Photo d’eux en train d’embrasser une personne qu’ils n’auraient pas due
  5. Photo d’eux en train de dormir à un endroit où ils n’auraient pas dû
  6. Photo d’eux en train de vomir
  7. Photo en sous-vêtements
  8. Des lieux ou des événements où ils sont identifiés et ont honte d’être allés
  9. Photo d’eux en train de s’exhiber délibérément
  10. Photo d’eux en flagrant délit de « fashion faux-pas »

Les exemples très médiatisés de publications de célébrités et de personnalités publiques qui réapparaissent pour les hanter pullulent. Pourtant plus d’un tiers (39 %) des personnes interrogées admettent qu’elles ne suppriment leurs publications qu’après une crise et un 15 % avouent publier des contenus négatifs au sujet de leur lieu de travail actuel.

De surcroît, 15 % des répondants connaissent quelqu’un dont la carrière ou les perspectives d’embauche ont été négativement affectées par des contenus publiés sur les réseaux sociaux, ou par des contenus sur lesquels ils ont été marqués. Pour ces mêmes raisons, 18 % des répondants reconnaissent qu’ils pourraient perdre leur emploi, 8 % avouent avoir écarté ou encouragé un collègue à écarter un candidat à l’embauche, et pas moins de 7 % ont déjà été licenciés.

Il est intéressant de constater que 16 % des Français pensent qu’il ne devrait pas y avoir de durée de prescription quant à l’usage des contenus sur les réseaux par un employeur contre un employé, car ils considèrent que chacun devrait être conscient des risques.

En plus d’être vigilants concernant les contenus publiés, les utilisateurs doivent se pencher de plus près sur les paramètres de confidentialité de leurs profils sur les réseaux sociaux, afin d’éviter que des contenus personnels et préjudiciables ne tombent entre les mains de cybercriminels. Pourtant, 15 % des personnes interrogées n’ont aucune idée de comment le faire…

Thomas Roccia, chercheur en sécurité chez McAfee, déclare : 

« Les réseaux sociaux stockent une grande quantité de données personnelles, allant des photos de nos dernières vacances aux groupes que l’on “like”. Nous avons tous vu comment d’anciennes publications reviennent hanter des célébrités et des personnalités publiques, mais ce sujet concerne tout le monde.

Le mieux est bien sûr de ne jamais rien publier que l’on pourrait regretter. Cependant, il est vrai que nous ne disposons pas toujours de toutes nos capacités de discernement lorsque l’on publie quelque chose sur les réseaux sociaux. Des informations personnelles, des vieilles photos ou encore des déclarations compromettantes peuvent être vues par des employeurs potentiels ou, pire, par des cybercriminels cherchant à recueillir des données pour leur propre bénéfice.

Faire régulièrement le ménage sur ses comptes peut réduire les répercussions négatives, et pas seulement celles pouvant heurter son amour-propre. Pour la rentrée, les utilisateurs doivent s’assurer qu’ils ont renforcé leurs paramètres de confidentialité et fermé leurs comptes inactifs afin que leurs informations ne se retrouvent pas dans de mauvaises mains. Ils doivent effectuer un bilan de santé numérique pour veiller à ce que les contenus qu’ils publient sur les réseaux sociaux ne puissent pas être utilisés contre eux, au niveau professionnel ou personnel. »

Voici les conseils de Thomas Roccia, chercheur en sécurité chez McAfee, pour aider les utilisateurs à protéger leur image professionnelle en ligne :

  1. Faites le ménage dans votre passé numérique. Assurez-vous de supprimer des réseaux sociaux vos comptes non utilisés et les tags non désirés dans les commentaires et publications, afin que ceux-ci ne reviennent pas hanter votre vie personnelle ou professionnelle.
  2. Configurez systématiquement les paramètres de confidentialité et de sécurité. N’importe qui ayant accès à Internet peut visualiser vos publications sur les réseaux sociaux si vos profils sont publics, alors rendez-les privés afin de pouvoir vérifier qui peut voir vos contenus. Ainsi, vous contrôlerez également mieux qui peut vous tagger.
  3. Ne réutilisez jamais vos mots de passe. Utilisez un mot de passe unique pour chacun de vos comptes, même s’il s’agit d’un compte qui contient peu d’informations personnelles. Pour vous aider à gérer tous vos mots de passe, faites appel à un logiciel de sécurité qui propose un gestionnaire de mots de passe.
  4. Réfléchissez avant de publier. Mieux vaut prévenir que guérir, donc demandez-vous sérieusement si vos publications sont susceptibles d’avoir des répercussions négatives sur vous-même ou d’autres personnes, et si vos informations personnelles ne risquent pas d’atterrir dans de mauvaises mains.
  5. Utilisez une protection supplémentaire sur tous vos appareils. Un logiciel de sécurité complet peut vous protéger de plusieurs menaces telles que les virus, les vols d’identité, les atteintes à la vie privée et les logiciels malveillants.

Méthodologie

Étude 3Gem pour McAfee auprès de 1000 adultes représentatifs de la population française sur leurs habitudes sur les réseaux sociaux.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.