Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android
ExpressVPN

Très plébiscitées par les experts en référencement du fait des gains potentiels à court terme, les techniques de référencement Black Hat peuvent nuire considérablement au classement de votre site Web sur les moteurs de recherche si elles sont mal utilisées.

Le Black Hat SEO fait référence à des pratiques contraires à l’éthique dictée par les moteurs de recherche utilisées dans le but d’aider un site Web à atteindre un rang supérieur dans Google ou autre moteur. Les résultats peuvent être fulgurants mais peuvent aussi conduire à une forte pénalité qui fera que le site en question sera fortement déclassé dans les résultats de recherche ou bien totalement supprimé !

En général, le Black Hat SEO s’utilise temporairement afin d’aider un site Web à atteindre un rang supérieur dans les moteurs de recherche très rapidement en cherchant le court terme et le maximum de profit avant pénalisation. Aujourd’hui, lé référencement est LA pièce maîtresse marketing pour exister sur Internet et faire du chiffre d’affaire, et ce, quelque soit le secteur d’activité. A cela, s’ajoute bien entendu la présence sur les réseaux sociaux, le mailing abonnés / prospects ainsi que des techniques plus standard telle que la téléprospection que vous pouvez notamment confier à des prestataires de confiance tels que JobPhoning.

Connaissez-vous ces techniques et êtes-vous capable de les détecter sur un site Internet ? Voici les 5 signes distinctifs principaux.

Qu’est-ce que Black Hat SEO ?

Le référencement, synonyme d’optimisation pour les moteurs de recherche, fait parti intégrante du processus de conception d’un site Web dont le classement dans les moteurs de recherche est un enjeu marketing crucial pour l’activité. C’est un moyen d’optimiser le site (on-site et off-site) qui permettra de bien positionner le site sur des requêtes clés liées à l’activité et de générer du trafic qualifié de manière organique, au lieu de payer des frais de publicité élevés. Aucune entreprise ne peut faire l’impasse sur le SEO, cela lui serait fatal !

Il faut savoir qu’il existe deux principaux types de méthodes de référencement : le White Hat SEO et le Black Hat SEO (et le milieu si situant avec le Grey Hat SEO). Les sites Web gérés par des SEO White Hat utilisent des techniques de référencement légitimes pour se positionner sur les mots clés en rapport avec leur contenu. Ce travail de longue haleine demande énormément de temps et de patience pour que les résultats soient au rendez-vous, et peux ne pas suffire lorsque la thématique visée est trop concurrentielle (le Grey Hat SEO intervient alors). Face à cela, on trouve des sites gérés par des Black Hat SEO, dont les techniques plus ou moins agressives sont entièrement destinées à tromper les moteurs de recherche et à les induire en erreur en biaisant leurs algorithmes.

Les résultats pouvant être obtenus par le Black Hat SEO sont tels, que beaucoup tentent leur chance à la vue des gains potentiellement élevés à la clé. Mais cela est très risqué, il faut en être conscient. Il y a deux raisons principales pour lesquelles vous devriez éviter d’optimiser de façon trompeuse votre site Web via ces techniques : Premièrement, cela créer une expérience utilisateur déplorable qui ne favorise pas la croissance à long terme des entreprises, sans compter que cela est contraire à l’éthique. Deuxièmement, les moteurs de recherche finiront un jour par rétrograder le site Web (voir le supprimer totalement), ce qui stoppera brusquement son trafic et le chiffre d’affaire.

Ces techniques contraires à l’éthique de l’ensemble des moteurs de recherche sont incompatibles avec les principales tendances du marketing SEO en 2019. Google et les autres moteurs de recherche disposent désormais d’algorithmes sophistiqués permettant de découvrir le référencement SEO abusif de type Black Hat (ce qui n’était pas le cas il y a une dizaine d’années). Aujourd’hui, l’optimisation dans les règles d’un site Web l’emporte sur les avantages au long terme. Ou du moins jusqu’aux techniques dites « Grey Hat », situées au milieu…

Voici les techniques de référencement Black Hat les plus courantes.

Liens payants

La popularité des liens entrants est l’un des moyens utilisés par Google pour classer les sites Web dans les résultats de recherche (SERP). Plus le nombre de sites Web reliés au vôtre est important et plus l’autorité de domaine de ces sites Web est bonne, plus Google fera autorité sur ce dernier.

Selon la propre définition de Google, un lien payant est un lien que vous avez acheté avec de l’argent ou des biens / services. Aujourd’hui, Google consacre d’importantes ressources à la fermeture de fermes de liens payants. Les utiliser pourquoi pas, mais avec parcimonie et prudence au sein d’une stratégie globale…

Il faut notamment avoir à l’œil le « texte d’ancrage », qui est le texte (ancre) qui est lié à un lien hypertexte. Si le texte est aléatoire et non une ancre exacte sur-optimisée, vous pouvez envisager de l’acheter. Ensuite, considérons le nombre de liens sur une page : Si une page est bourrée de liens externes, il s’agit probablement de liens payants.

Pour une analyse avancée, il existe des outils de référencement permettant de détecter les liens payants. Les meilleurs outils de référencement pour vous aider à vous classer plus haut dans Google créeront un profil de lien complet pour votre site Web ou d’autres. Entre autres choses, cela peut vous dire combien de liens de retour ont un site Web et d’où proviennent ces liens (en plus de donner des métrics précises).

Généralement, les gens achètent des liens en vrac. Si vous constatez qu’un site Web contient une liste exhaustive de liens de retour provenant de blogs ou d’autres sites dotés de très peu d’autorité, il est probable qu’au moins certains d’entre eux sont achetés.

Remplissage de mot-clé

Le terme « bourrage de mots clés » désigne le nombre excessif de fois / d’occurrences qu’un mot clé apparaît sur une page Web afin qu’il soit mieux classé dans la SERP. C’est l’une des techniques de référencement Black Hat les plus courantes. Avez-vous déjà lu un mot-clé ou une phrase hors contexte ou avec une formulation anormale ? Cela pourrait être un parfait exemple de bourrage de mots clés.

Il peut être difficile d’identifier le remplissage de mots clés, car Google modifie régulièrement sa définition du pourcentage de texte qui doit incorporer le mot clé principal d’un contenu. Le meilleur moyen d’identifier le bourrage de mots clés est de le rechercher à des endroits clés tels que le titre, la méta-description et l’introduction. Un mot-clé apparaît-il quelque part où il semble ne pas être pertinent ? Est-il utilisé un nombre non naturel de fois ? Est-il souvent mis en gras ?

La meilleure façon d’éviter le bourrage de mots clés est d’être intuitif : si vous pensez utiliser votre mot clé trop souvent, vous avez probablement raison. Décider de la stratégie de mots clés optimale est également un sujet à discuter avec votre analyste SEO avant de choisir votre prochain cabinet de référencement. Pensez à lister tous les mots clés proche de la thématique et potentiellement intéressant (ne pas sous estimer la longue traîne !).

Liens cachés

Les liens cachés sont moins courants qu’auparavant, mais vous rencontrez toujours ce type de référencement Black Hat de temps à autre. Les liens cachés ressemblent exactement à ce qu’ils ressemblent : ce sont des liens que l’utilisateur ne voit généralement pas, uniquement destinés aux moteurs de recherche qui les prennent toujours en compte lors de la détermination du classement d’un site Web.

A ce sujet, notons que les directives de Google pour les webmasters interdisent spécifiquement :

  • De placer du texte derrière une image
  • De placer des liens hors écran
  • De placer du texte avec une taille de police de zéro
  • D’utiliser un fond blanc avec du texte blanc
  • De lier une petite partie d’un texte

Là aussi, l’usage d’un outil de référencement spécifique (crawler) pour analyser l’ensemble des pages d’un site Web peut être un plus pour repérer facilement ce genre de technique.

Cloaking et Redirections

Ces deux techniques font référence à du pur Black Hat SEO avancé. En termes simples, les redirections d’URL et la dissimulation surviennent lorsque les sites Web montrent aux crawlers des moteurs de recherche et aux utilisateurs deux types de contenu différents.

Avez-vous déjà cliqué sur un site Web et avez été redirigé vers un site Web entièrement différent dans la foulée ? C’est ce que Google appelle une « redirection sournoise ». L’objectif d’une telle redirection est de générer du trafic vers une page spécifique tout en permettant aux moteurs de recherche de classer un site Web en fonction du contenu d’une page entièrement différente. Ceci est particulièrement courant sur la version mobile d’un site Web. Bien qu’une version de bureau puisse rester la même, le site mobile peut afficher une URL (dite de spam) totalement différente.

Le cloacking (ou masquage) est un processus similaire dans lequel les robots d’exploration des moteurs de recherche voient généralement le code HTML tandis que l’utilisateur voit une autre version. Habituellement, la dissimulation est ce que les pirates informatiques font pour rendre difficile la détection du piratage d’un site Web. En tant qu’utilisateur, il peut être difficile d’identifier ces techniques de référencement Black Hat. Google met en oeuvre le maximum afin d’être en mesure de détecter ce genre de pratiques abusives.

Réseaux de blogs privés (PBN)

Il s’agit de la technique la plus prisés du moment en SEO ! Les réseaux de blogs privés (PBN) sont un moyen très efficace de constituer un réseau thématique de liens frais, généralement à travers une série de blogs construits sur la base de domaines expirés rachetés via des plateformes spécialisées, parfois au prix fort aux enchères. Les PBN peuvent soit être utilisés pour créer une autorité de domaine les uns pour les autres via un site Web, soit pour améliorer le classement d’un site Web central à monétiser. Google a travaillé dur pour pénaliser les réseaux de blogs privés en tentant de repérer de tels réseaux de via les informations suivantes :

  • Même adresse IP
  • Contenu similaire ou identique
  • Mêmes propriétaires
  • Serveurs partagés
  • Mêmes CMS utilisé ou template
  • Mêmes codes de tracking / identifiants publicitaires
  • Etc…

Découvrir ce type de stratégie Black Hat SEO peut être facile pour un crawler lorsque les sites sont totalement inter-reliés. Il faut donc le faire de manière transparente et intelligente pour ne pas se faire sanctionner ! Sinon, le Black Hat SEO affectera le classement sur Google et les autres moteurs de recherche.

Aujourd’hui, les algorithmes de Google sont parmi les plus sophistiqués au monde. C’est une bonne chose pour les entrepreneurs et les sociétés d’optimisation qualifiées qui travaillent au classement des mots-clés pertinents de manière légitime (White Hat donc).

Globalement, le meilleur moyen d’améliorer le classement de vos moteurs de recherche consiste à créer un contenu informatif et à suivre les règles de Google. Sauf si vous êtes joueur et avez les moyens de réaliser un important turn-over de sites Web jetables afin d’engranger un maximum de bénéfices rapidement.

 

Note : présence d’un lien sponsorisé.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.