Caen : Un informaticien condamné pour contrefaçon de Skype

0

Un informaticien d’une start-up a été condamné, ce mercredi 18 mars 2015, en appel à Caen à six mois de prison avec sursis pour contrefaçon de Skype, alors qu’il avait été relaxé en première instance.

Skype est un logiciel de communication VoIP appartenant à Microsoft, très utilisé dans tous les domaines, autant que par des particuliers que des professionnels.

La cour d’appel de Caen a condamné en deuxième instance Christian Durandy, de nationalité australienne, le gérant de la start-up Vest Corporation fondée en 2007. Déjà incarcéré en France pour une autre affaire, il a été condamné à payer 5 000 euros de dommages et intérêt à Skype, en réparation du préjudice moral, et 3 500 euros pour les frais de justice.

Faits reprochés

Le 7 juillet 2010, l’expert avait dévoilé, par le biais de son site Internet, des fichiers tenus secrets par la société Skype. Plus de 825 000 faux profils avaient été créés, inondant le réseau de spams. Le géant luxembourgeois avait traduit l’expert et son ancien patron devant le tribunal correctionnel de Caen. Ils avaient été relaxés.

Le ministère public avait fait appel. Lors de l’audience à Caen, le 9 octobre 2014, l’avocat général avait requis une peine d’emprisonnement avec sursis pour l’informaticien tout en s’en remettant à la décision des magistrats quant à son ancien patron. Son employeur n’a pas été condamné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.