Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android
Bitdefender

Encore une affaire de carding d’envergure. Cette fois, c’est à l’Île Maurice que deux ressortissants moldaves ont été arrêtés par la Cybercrime Unit du Central Criminal Investigation Department (CCID).

Leur but était clair et simple : récupérer un max de cash à travers des différents distributeurs automatiques de billets de l’île pour blanchir l’argent du piratage. Edgar Patrasco, 24 ans, et Dorin Galearschi, 35 ans, 2 ressortissants moldaves, avaient débarqué à Maurice pour 10 jours, en possession d’une dizaine de cartes de crédit piratées au préjudice de clients chinois, portugais, néerlandais et britanniques.

Ils étaient donc chargé de blanchir l’argent du piratage de cartes bancaires effectué aux quatre coins du monde, et provenant de piratages en ligne (bases de données de sites marchands par exemple) ou physiques (via skimmers). En effet, les cybercriminels n’utilisent en règle générale jamais eux-même les données bancaires volées, afin de réduire les risques, et optent pour l’engagement de mules pour faire le sale boulot à leur place.

La brigade de police Mauricienne spécialisée, le Cybercrime Unit du Central Criminal Investigation Department (CCID) de l’Ile Maurice a été alerté par des banques qui se sont étonnées de la ponction en masse de comptes bancaires de ressortissants étrangers. Il faut dire aussi que des banques étrangères ont prévenues leur homologue Mauricien. les clients en question ne se trouvaient pas sur l’île paradisiaque. A partir de ces informations, ils ont donc pu facilement en déduire que ce sont des clones de CB piratées qui étaient utilisés.

Un “salaire” de 1 000 € pour un max de cash

Après une courte enquête, grandement facilitée par l’étendue limitée de l’île et la multitude de caméras de vidéosurveillance, les deux hommes ont été arrêtés alors qu’ils reprenaient l’avion. Durant 10 jours, ils ont visité les distributeurs de billets, avec des cartes bancaires clonées piratées, dans le but de récupérer un maximum de billets. Il s’avère que ces billets ont été envoyés à un commanditaire encore inconnu dans un pays de l’Est.

Les deux mules ont avoué avoir reçu 1 000 € pour réaliser le coup sur le terrain, ainsi qu’un pourcentage sur la somme qu’ils ont réussi à collecter. Leur voyage et tous leurs frais annexes étaient payés par le commanditaire, ils agissaient donc “tous frais payés”. Interpol a ouvert une enquête d’envergure pour tenter d’identifier et d’appréhender la tête pensante de cette affaire.

A noter que ce n’est pas la première fois que ce type de pirates sont arrêtés sur l’île Maurice, c’est un endroit prisé pour ce genre d’opérations semble t-il… Les deux mules étaient des maçon d’après les informations presses.

 

Source : Zataz

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 4,50 sur 5)
Loading...

Mots clés : , ,

Recherches en relation :

  • lile maurice clone cb

Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. Carding – Arrestations à l’&...

    […] UnderNews | Banque, Hacking  […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.