Etats-Unis: Les données de 4 millions d’employés fédéraux piratées

2

Décidément, cette quinzaine est noire pour les Etats-Unis. Après le vol des données personnelles de 104 000 contribuables américains, voici que le gouvernement américain révèle que les données informatiques de 4 millions d’employés fédéraux ont été piratées.

La cyberattaque aurait eu lieu en décembre et aurait fait environ 4 millions de victimes parmi les employés fédéraux du gouvernement US. L’annonce officielle concernant l’attaque a été faite jeudi alors que la détection elle-même remonte au mois d’avril par l’Office of Personnel Management (OPM), l’organisme gérant les effectifs du gouvernement et les accréditations des membres. La détection a pu être possible grâce au déploiement de nouveaux outils de surveillance informatique plus performants au sein des systèmes.

Des données privées critiques volées en grand nombre

Les données personnelles compromises et dérobées contiennent le numéro de sécurité sociale et les évaluations annuelles des employés. Impossible actuellement de savoir si des informations classées secret défense ont été exposées lors du piratage.

Une enquête est bien entendu en cours et devrait aboutir à l’identification exacte des victimes et de leur nombre. L’OPM a par ailleurs laissé entendre que les victimes pourraient être indemnisées à hauteur d’un million de dollars en cas “de fraude et de vol d’identité” avéré.

Selon des hauts responsables interrogés par le Washington Post et le New York Times, des pirates informatiques chinois seraient responsables. Pour l’OPM, cette nouvelle affaire fait plutôt tache puisque une base de données de ce même service avait déjà été piratée il y a moins d’un an, et des hackers chinois avaient déjà été accusés.

Quoi qu’il en soit, les USA semblent rester la cible prioritaire des pirates chinois, et l’espionnage par la Chine d’entreprises américaines “reste un problème significatif“, avait souligné en février le directeur du renseignement américain James Clapper, en rappelant que Pékin et Moscou disposaient pour ces attaques de systèmes “très sophistiqués“.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.