Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Aujourd’hui, vous êtes de plus en plus nombreux avoir recours à des cartes bancaires prépayées, il faut dire que la gamme proposée s’étend régulièrement. Mais que se passe-t’il en cas de fraude avec une carte bancaire prépayée ? Etes-vous protégé en cas de perte ou de vol comme avec une carte de crédit classique ?

Autant de questions qu’il est légitime de se poser avant de se décider à acheter une carte bancaire prépayée et à l’utiliser. Les avantages sont nombreux, parmi eux, l’anonymat des transactions est le plus apprécié.

Il faut toutefois garder en tête qu la protection de vos renseignements personnels et financiers dépend principalement de vous et non d’une quelconque technologie, qui ne peut prévoir toutes sortes de négligences. La fraude bancaire en ligne ne cesse de croître et les victimes sont de plus en plus nombreuses.

Les cartes bancaires prépayées et la loi

Concernant la carte bancaire prépayée, elle est, d’un point de vue légal, un instrument de paiement en tous points identique à une carte bancaire classique. A ce titre elle bénéficie de la protection prévue par la Directive Européenne sur les Services de Paiements entrée en vigueur fin 2009. De ce fait, vous avez donc la possibilité de contester toute opération bancaire non autorisée due à une utilisation frauduleuse), et ce, dans un délai de 13 mois maximum.

Une fois que l’établissement émetteur de votre carte bancaire est informé de votre réclamation, il est tenu de vous rembourser immédiatement le montant de l’opération non autorisée, c’est-à-dire au plus tard avant la fin du jour ouvré suivant. Sauf s’il a des preuves tangibles et évidentes que vous avez été gravement négligent, que vous avez enfreint les conditions générales d’utilisation ou que vous agissez frauduleusement… dans ce cas le remboursement peut faire l’objet d’un examen approfondi, qui ne doit pas dépasser 30 jours. Notez que vous n’êtes pas obligé de porter plainte lors d’une utilisation frauduleuse, uniquement lors de la perte ou du vol de votre carte bancaire.

Les conseils bien avisés de prudence

Il est bon d’acquérir quelques réflexes qui pourront s’avérer bien utiles pour garantir votre sécurité.

  • Tout d’abord, pour accéder à votre relevé de carte bancaire en ligne, ouvrez votre navigateur Web habituel et tapez directement l’adresse URL du site bancaire, sans passer par des intermédiaires (un moteur de recherche par exemple). De plus, pas question de suivre un lien de connexion reçu dans un courriel. Évitez d’accéder à votre relevé bancaire en ligne à partir de cybercafés ou des ordinateurs publics. Attention, bannissez les réseaux WiFi public, ou utilisez un VPN de confiance pour chiffrer votre connexion.
  • Surveillez votre relevé régulièrement toutes les 48 heures, c’est gratuit la plupart du temps et cela évite des mauvaises surprises tout en permettant d’agir au plus vite ne cas de fraude.
  • Pensez aussi à sécuriser votre machine : installe-y un antivirus fiable et un logiciel pare-feu, logiciels que vous garderez à jour en permanence ! Ne négligez pas les mises à jour logiciel au sein de votre système (Windows Updates, Adobe Flash, Java, navigateur Web, etc). Si ces logiciels ne sont pas à jour, ils peuvent représenter une porte d’entrée pour les pirates informatiques qui tenteraient de s’introduire sur votre PC.
  • Ne divulguez jamais votre numéro d’identification personnel (PIN), pas même à quelqu’un qui prétend représenter notre banque. Aucun des prestataires de cartes ne vous demandera jamais de divulguer de tels renseignements strictement confidentiels.
  • Téléchargez toujours les applications bancaires sur votre smartphone à partir de l’App Store d’Apple (iOS), du Google Play (Android), du Windows Marketplace (Windows Phone) ou du BlackBerry App World (BlackBerry). Obtenir des applications provenant d’autres sources externes peut entraîner la divulgation involontaire de données sensibles à des escrocs qui imitent les applications officielles tout en les piégeant en y intégrant un malware (logiciel espion) pour s’emparer de vos données privées.
  • Ne cliquez jamais sur un lien provenant d’un mail qui vous demande de fournir des renseignements personnels de nature délicate, comme votre numéro de carte, votre date de naissance, votre adresse, vos dernières transactions ou votre PIN. Si vous recevez un courriel vous demandant de fournir des renseignements personnels dans le but de « vérification sur votre compte », sachez que ce type de message n’a certainement pas été envoyé par votre banque. Ces mails de phishing (ou hameçonnage) sont conçus pour apparaître comme si ils étaient officiels mais ne servent qu’a dérober vos informations bancaires.

Que faire en cas de perte ou vol de votre carte ?

Dès que vous constatez la disparition de votre carte (perte ou vol), vous êtes tenu de le signaler à votre établissement financier dans les plus brefs délais. Votre carte sera alors mise en opposition afin de bloquer toutes les transactions qui pourraient être faites avec. A compter de la date de mise en opposition, aucune nouvelle transaction frauduleuse ne pourra vous être débitée.

La grande nouveauté c’est que vous pouvez vous faire re-créditer les “opérations non autorisées” effectuées avant la mise en opposition :

  • Pour les opérations effectuées avec l’utilisation de votre code PIN, une franchise de 150€ reste à votre charge.
  • Pour les opérations effectuées sans code PIN (dans le vente à distance par exemple), vous serez re-crédité intégralement.

Utilisation frauduleuse des données de votre carte

Si vous êtes toujours en possession de votre carte lorsque vous constatez des “opérations non autorisées”, alors c’est que vous êtes probablement victime d’une utilisation frauduleuse des données de votre carte :

  • Quelqu’un a copié les données de la bande magnétique et fait une double de votre carte. Vos données ont pu être copiées dans un distributeur trafiqué ou bien chez un vendeur peu scrupuleux (c’est pourquoi il ne faut jamais perdre de vue sa carte lors d’un paiement).
  • Quelqu’un a mis la main sur le numéro de votre carte, sa date d’expiration et son cryptogramme visuel (en la photographiant par exemple) et il s’en sert sur Internet pour réaliser des achats en ligne. 

Dans ce cas vous serez re-crédité intégralement des opérations non autorisées, à condition de signaler sans délai l’utilisation frauduleuse des données de votre carte.

Assurance

Aucune assurance n’est nécessaire pour bénéficier de la protection prévue par la loi décrite dans les paragraphes précédents. Mais il n’est pas rare que les cartes bancaires classiques soient proposées avec un pack d’assurances complémentaires :

  1. Prise en charge de la franchise de 150€
  2. Assurance des biens achetés avec la carte
  3. Assurance perte ou vol des papiers et des clefs
  4. Assurance voyage
  5. Assurance santé
  6. Assurance décès

Délai de réclamation

Bitdefender

Cette possibilité de contester une “opération non autorisée” jusqu’à 13 mois après sa date d’exécution, ne doit pas faire oublier que l’on a le devoir de signaler dans les plus brefs délais le vol, la perte, l’utilisation frauduleuse de la carte (ou de ses données). Pour résumer, vous avez jusqu’à 13 mois pour vous rendre compte d’une utilisation frauduleuse, mais une fois que vous vous en êtes rendu compte, vous devez le signaler aussi vite que possible. Faute de quoi vous risquez de perdre le bénéfice du remboursement des opérations antérieures à l’opposition.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , ,

Recherches en relation :

  • carding fiable

Vos réactions
  1. mima

    Le monde bancaire est un monde visé par les fraudeurs. C’est nécessaire voire obligatoire de s’armer pour être toujours prêts face aux imprévus.





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.