Le FBI déclare avoir réussi à neutraliser le groupe Anonymous… mais est-ce réellement possible ?

4

Le Bureau Fédéral d’Investigation (FBI) a affirmé il y a quelques jours que ses unités avaient réussi à neutraliser le groupe d’hacktivistes Anonymous suite à une série d’arrestations qui a touché plusieurs cellules dites principales telles que LulzSec, Antisec et SABU.

Mais une interrogation s’impose d’elle-même face à une telle déclaration : est-ce vraiment possible de démanteler un groupe déstructuré tel que les Anonymous, qui ne sont en fait qu’un mouvement et non un groupe soudé ? Il y a de quoi s’interroger sur les dires des autorités américaines…

Durant les derniers mois, le FBI aurait intensifié les interpellations envers le collectif des hacktivistes Anonymous dont de nombreux groupes populaires ont été identifiés et arrêtés par la suite. Selon des agents fédéraux, Lulz Security (LulzSec) a reconnu sa responsabilité dans l’attaque contre les systèmes informatiques de Sony. La police se dit satisfaite de son coup porté contre ce groupe qui occupe une place importante dans les rangs des hacktivistes.

L’un des responsables du FBI a même déclaré que “Toutes les personnes arrêtées sont des acteurs majeurs du mouvement Anonymous, et toutes les organisations mènent des enquêtes pour les capturer”. 

L’agent spécial et adjoint en charge de la cybersécurité du bureau fédéral de New York, ajoute que les arrestations ont un effet dissuasif énorme pour le groupe. En effet, LulzSec compte au sein de son entité de nombreuses personnes ayant massivement attaqué (DDoS) au mois de juin 2011 une agence britannique spécialisée dans la lutte contre la cybercriminalité.

Rappelons que le 25 juin 2011, le groupe a publié des informations confidentielles sur plusieurs entreprises dont un demi-gigaoctet de données appartenant à la compagnie de télécommunication AT&T, de Sony, Viacom, Disney, EMI et NBC Universal.

Le FBI déclare que plusieurs membres de ces groupes ont été arrêtés et ajoute qu’ils ont collaboré avec le bureau en lui fournissant des informations importantes concernant la structure d’Anonymous. Le gouvernement américain reste toujours sur ses gardes et la lutte contre ces réseaux n’en est qu’à ses débuts.

Il est bien entendu impossible d’arrêter tous les internautes adhérant à la mouvance Anonymous car ils sont des milliers de part le monde. Il semblerait donc que le FBI s’auto-congratule pour l’arrestation des hacktivistes médiatisés, qui ont trop attirés l’attention sur eux. Reste à savoir maintenant comment Anonymous réagira à ces interpellations, et surtout, s’ils sont réellement touchés par tout cela…

 

Source : MagSecurs

Reste à savoir maintenant comment Anonymous réagira à ces interpellations, et surtout, s’ils sont réellement touchés par tout cela…

4 Commentaires

  1. Bonjour
    Le FBI est plus forte et efficace Bureau d’Investigation dans le monde mondiales. L’équipe de travail est plus sérieux et compétent, ça qu’il l’aidé bien pour être réussi dans tous les opérations réalisées.

  2. C’est à se demandais si à force le FBI ne finirais pas par croire leurs propre connerie visant à “rassurer” (ou abrutir c’est selon) leurs citoyen, m’enfin … ;P

  3. Je pense qu’il faut différencier trois groupes dans les “Anonymous”:

    -La chairs à canon : Personnes lambda, qui suivent le mouvement en utilisant les logiciels (LOIC mise à leur disposition par d’autre membres sans toujours savoir se qu’ils font.

    -Les parasites : Les scripts kiddies qui réussissent de temps en temps à faire marcher un de leurs scripts et qui le crient alors sur tout les toits appartenir au groupe Anonymous sans pour autant en respecter l’état d’esprit de ce mouvement (deface d’un site lambda).

    -Les Généraux: Les vrais pirates qui organisent/manipulent le premier groupe et profitent de la confusion créé pour obtenir les informations qu’ils visent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.