Recherche CyberArk – Les risques des mots de passe Wi-Fi faibles pour la sécurité des consommateurs

0

Un chercheur de CyberArk, Ido Hoorvitch, s’est récemment livré à une activité pas comme les autres dans sa ville natale de Tel Aviv, pour évaluer le nombre de réseaux Wi-Fi qu’il pouvait hacker. Armé seulement d’un équipement d’une valeur de 50 $ et d’une technique de piratage simple, Ido a facilement déchiffré plus de 3 500 mots de passe Wi-Fi ; soit 70 % des réseaux Wi-Fi de la zone.

Ces vulnérabilités sont présentes partout car Ido tire profit d’une mauvaise habitude qui perdure : utiliser un numéro de téléphone portable ou un identifiant faible comme mot de passe pour le Wi-Fi. Les routeurs sensibles à cette attaque, provenant tous de grands fournisseurs internationaux, sont également utilisés par les ménages et les entreprises du monde entier. À l’ère du travail à distance, les réseaux Wi-Fi domestiques sont aujourd’hui l’un des maillons les plus faibles de la chaîne de sécurité, mettant tous les utilisateurs en danger.

Un article de blog, en anglais, dédié à cette expérience est disponible ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.