Orange : Les messageries de personnalités piratées, enquête en cours

0
33
Orange

Les messageries des téléphones portables de plusieurs personnalités politiques (Copé, Hortefeux) ou autres (la famille Dassault) ont été piratées plusieurs semaines durant. Plusieurs plaintes ont été déposées, Orange a lancé une enquête interne.  

« J’ai été informé il y a une quinzaine de jours par la police qu’une forme d’écoute illégale de mon téléphone avait été mise en place, qui portait sur la messagerie. Je n’en sais pas beaucoup plus parce que je n’ai pas encore été entendu. Cela a duré environ un mois et demi », a admis l’ancien ministre UMP de l’Intérieur Brice Hortefeux. L’affaire prend de l’importance et c’est le Canard Enchaîné qui a publié l’information, confirmée par les intéressés et par l’opérateur Orange.

Pour l’opérateur français, il s’agit d’une intrusion informatique qui n’a pas été repérée malgré l’ouverture d’une enquête interne. Toutefois, il explique aussi qu’un bon nombre de clients utilisent encore des codes très faciles comme « 1234 » ou « 0000 » pour leur code messagerie. « Avoir un mot de passe un peu plus robuste permet aussi d’éviter ces malveillances », précise Orange à  PCInpact. Comme pour débloquer un mobile avec un code, Orange a apposé un verrou à sa messagerie électronique et l’individu doit attendre 10 minutes s’il se trompe 3 fois de code ; puis 1 heures après trois nouvelles tentatives ; puis 24h, etc. 

Trois personnes arrêtées

Jean-François Copé et Brice Hortefeux ont aussi été victimes de piratage. Les pirates informatiques auraient ainsi réussi à écouter les messages sur les boites vocales des mobiles concernés, permettant de recueillir les coordonnées privées de François Fillon ou Nadine Morano. Le Canard rapporte encore que 3 personnes, originaires de Corbeil-Essonne dans le 91, ont été arrêtées dans le cadre de l’enquête.

D’ailleurs, une quinzaine de personnes auraient été victimes des piratages téléphoniques. Étrangement  il s’agit toutes de personnes qui seraient issues de cette zone géographique dont le maire entre 1995 et 2009 n’était autre que… Serge Dassault.

 

Source : L’Informaticien