Quand les pirates jouent les Casanova

0

Sur Internet, le Cupidon de ses dames peut cacher un pirate. Après la vague des fiancées russes fictives, ce sont maintenant les fausses propositions de relation sérieuse qui fleurissent sur Internet à destination des femmes.

PandaLabs, le laboratoire antimalware de Panda Security avait déjà mis en garde les internautes en mal d’amour contre les fausses petites annonces de rencontre qui foisonnent sur le Web. Ce sont de très belles femmes, souvent originaires de Russie, qui contactent des hommes via les réseaux sociaux pour, disent-elles entamer une relation amoureuse, et à qui, au moment de partir à la rencontre de leur adonis, il leur manque malheureusement quelques deniers pour payer le voyage. Une fois obtenu l’argent demandé, les belles s’évanouissent dans la nature… à la recherche de nouvelles proies. A compter que la belle ait existé, car il n’est pas rare que, derrière la photo de beauté slave, se cachent des pirates bien organisés.

Désormais, les femmes sont elles aussi visées par ce type d’arnaque. PandaLabs a détecté un nombre croissant de messages envoyés via les réseaux sociaux par des escrocs prétendant être à la recherche de leur âme sœur. En guise d’appât, en lieu et place des photos sexy et des propositions un brin coquines destinées aux victimes masculines, c’est dans ce cas un message d’un homme aux allures de prince charmant à la recherche d’une relation sérieuse. Veuf, en quête du grand amour, responsable, avec des revenus stables, romantique, drôle, bon père de famille, ayant fait des études, parlant plusieurs langues… Bref un homme qui a tout pour plaire !

Les chercheurs de PandaLabs ont contacté plusieurs de ces Casanova pour voir au-delà des apparences et démêler le vrai du faux. Après le premier contact, le scénario se déroule de la même façon qu’avec les fausses enamourées russes. Le soupirant désire ardemment se rendre dans le pays de l’élue de leur cœur mais une difficulté de dernière minute l’empêche de réunir la somme nécessaire au voyage et l’oblige à lui demander un petit coup de pouce financier. Mais, une fois l’argent transféré, le compagnon idéal est vite envolé.

« De même qu’une jolie prétendante russe, un homme bien sous tout rapport – en apparence du moins – est un leurre efficace pour attirer l’attention des candidats à l’amour. Nous ne saurions dire combien tomberont dans le piège mais il faut reconnaître que ces messages sont finement rédigés. Les pirates et les escrocs du Net savent à qui ils s’adressent » , précise Luis Corrons. « Mais on n’a pas rien sans rien, si l’ont peut dire. La probabilité que quelqu’un devienne fou d’amour rien qu’à la lecture de notre profil est cependant relativement faible. Nous recommandons aux femmes comme aux hommes de rester prudents face à ce type de messages de prétendants trop empressés qui leur réclameraient de l’argent. Dans presque 100% des cas, il s’agit purement et simplement d’une fausse annonce et d’une véritable arnaque. »

A propos de PandaLabs
Depuis 1990, PandaLabs , le laboratoire de recherche antimalware de Panda Security , œuvre à la détection et au traitement des codes malveillants afin de protéger le grand public et les entreprises contre les nouvelles menaces d’Internet. Pour cela, PandaLabs utilise l’Intelligence Collective Antimalware, un système propriétaire cloud qui exploite les connaissances générées auprès de tous les utilisateurs de solutions Panda pour détecter, analyser et classer automatiquement les 63 000 nouvelles souches de logiciels malveillants qui apparaissent chaque jour. Ce système de traitement automatique des malwares est complété par le travail d’une équipe internationale de chercheurs spécialisés dans chaque type spécifique de code malveillant (virus, vers, chevaux de Troie, spywares et autres menaces) afin de fournir une protection totale.

 

Source : Mag Securs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.