Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android
PIA VPN

Voici la dernière idée venue en tête à la RIAA : les navigateurs Web devraient participer à la lutte contre le piratage ! Comment ? Ils pourraient par exemple afficher un message d’avertissement lorsqu’un internaute visite un site suspecté de favoriser l’infraction au droit d’auteur.

D’après Cary Sherman, le directeur de la Recording Industry Association of America (RIAA), les navigateurs devraient se ranger de leur côté (et par la même occasion du côté de la “mafia du divertissement”)… L’idée vient surement de Chrome qui indique qu’un site est potentiellement malveillant si un malware y est détecté. À ses yeux, les technologies intégrées dans Firefox, Google Chrome, Internet Explorer, Safari et Opera sont en mesure d’indiquer à l’internaute si un site est licite ou non.

safe_browsing

Google mis des outils dans son navigateur Chrome qui alerte les usagers lorsqu’ils sont sur le point de se connecter à des sites potentiellement infectés. Ne devrait-on pas employer cette technologie pour prévenir les internautes se rendant sur des sites voyous ? Ou mieux encore Google peut utiliser une technologie similaire pour mettre en évidence ou d’identifier les sites qui sont autorisés. Imaginez si des liens menant à des contenus se trouvant sur des sites légaux étaient labellisés – directement dans les résultats d’une recherche – avec un logo certifiant que le site en question est sous licence et paie effectivement des royalties aux créateurs. Le message éducatif pourrait avoir un impact profond et positif sur le comportement des usagers“, s’est demandé Cary Sherman.

Cette suggestion est certes moins radicale que la mise en place d”une liste noire de sites illégaux au sein des navigateurs Web mais reste une blague au sens où n’importe quel internaute pourra contourner facilement le système, soit via une extension supprimant les avertissements de “Suspicion de site illicite” ou carrément en basculant vers un fork de navigateur Web sous Webkit.

Encore faut-il que les principaux navigateurs Web du marchés acceptent l’idée et l’intègre, ce qui n’est pas gagné ! Bref, encore une idée des lobbying du divertissement comme ils en sortent régulièrement et qui ne sont, la plupart du temps, jamais appliquées et finissent par être abandonnées.

Affaire à suivre…

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 4,50 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.