Piratage : Flock remet les iPendules à l’heure

0

Certaines choses ne changent jamais, et quand on voit la semaine de Flock cette semaine, on se dit qu’un petit vent progressiste ne ferait pas de mal. Droit d’auteur, lutte contre le piratage, propriété intellectuelle et streaming illégal… Dîtes, on ne tournerait pas en rond un peu ? Heureusement, dans cette avalanche d’actualités anxiogènes, il y a toujours l’iPhone pour nous faire rigoler.

Comment dit-on Hadopi en anglais américain ? Alors que notre haute autorité cherche encore à lutter contre les échanges en peer-to-peer de fichiers illégaux, les Etats-Unis sont déjà passés à la lutte contre le streaming. Madame Propriété intellectuelle du gouvernement Obama vient de publier un document qui vise explicitement les sites de streaming. Mais quand on sait que nous, on n’utilise le peer-to-peer QUE pour télécharger la dernière version d’Ubuntu, on est en droit de se demander ce que vont devenir nos amis libristes outre-Atlantique.

Et pendant que l’équipe du nouveau président américain cherche à combattre ces vilains pirates de logiciels libres, un ancien président plaide pour un Internet qui reste jeune. Car pour Bill Clinton, il ne s’agirait pas que l’ICANN, en charge de la gestion des noms de domaine de premier niveau (TLD) au niveau mondial, devienne une vieille machine qui sent l’huile et la rouille. Internet doit rester jeune, dit-il, et on ne peut que le plussoyer, tous autant que nous sommes. La preuve par Flock.

Il n’y a pas qu’aux Etats-Unis qu’on se tripote le cerveau pour savoir comment régler tous ces problèmes amenés par Internet. En France, le Sénat a identifié le problème de l’industrie musicale : Apple, Google et Microsoft. Heureusement qu’on a chez nous des Super-Dupont du droit d’auteur, prêts à aller chercher avec les dents l’argent durement gagné par l’industrie musicale. Le Sénat a reçu tout ce qui fait la Création numérique dans notre pays, et finalement, les méchants, ce ne sont pas ceux qu’on croyait.

On l’a compris avec les dernières pubs iPhone 4 : si vous avez un smartphone d’une autre marque, vous n’avez pas de lecteur multimédia, pas de magasin pour acheter vos musiques, pas de boutique de livres électroniques, et… « Enfin bref, vous n’avez pas d’iPhone 4 » Par contre, si vous n’avez pas d’iPhone 4, vous n’arrivez probablement jamais en retard au travail, parce que vous avez une fonctionnalité hi-tech next-gen : L’heure. Alors certes, on ne peut pas tout avoir… D’ailleurs, pas de quoi gloser : il y aura sûrement un iPatch qui viendra remettre tout ça en ordre un jour ou l’autre. D’ici là…

 

Source : Clubic

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.