OMG Torrent : La fin approche suite à 6 arrestations en France

4

L’information est de taille : La Section de Recherche de la Gendarmerie Nationale de Reims a arrêté mardi matin six internautes, têtes pensantes et agissantes, du tracker BitTorrent OMG Torrent.

Les risques encourus sont très important pour l’administrateur et les membres du staff du site OMG Torrent, tracker torrent qui diffuse à peu près tous types de fichiers numériques piratés (musiques, films, séries, jeux, logiciels, etc). Le site est classé N°3 des plateformes P2P de téléchargement en France.

Le responsable du site est connu sur la toile sous le pseudonyme d’Ellas, l’homme avait déjà été arrêté en 2011 dans le cadre d’une autre affaire de contrefaçon. Il avait écopé, à l’époque, de 900 000 euros d’amende. Quatre ans plus tard, une affaire similaire recommence… La Gendarmerie Nationale, via sa Section de Recherche de Reims, et sous l’impulsion du Tribunal de Grande Instance de Châlons-en-Champagne, a lancé une opération d’envergure contre OMG Torrent, mardi matin. L’objectif était l’arrestation de six internautes précis et identifiés au sein du staff, et parmi eux, le fameux Ellas.

Mis à part l’admin, les 5 autres individus recherchés sont à priori un modérateur et 4 membres “VIP”, des gros uploaders. L’un d’entre eux avait d’ailleurs plus de 100 000 titres en MP3 qu’il se chargeait de diffuser sur le tracker.

La Gendarmerie Nationale n’a pas hésiter à mettre en avant l’opération sur leur compte Twitter :

tweet-gendarmerie-nationale-omg-torrent

Aspect financier de l’opération OMG Torrent

Zataz, qui annonce l’opération policière, indique que l’administrateur du site (“Elas”) est âgé de 27 ans et touchait plus de 8 000 euros par mois (de 8 000 à 10 000 €), via la publicité diffusée sur son portail. 7 000 € étaient versés, chaque mois, sur un compte off-shore basé à Belize. Lors de la descente policière, les militaires ont été étonnés du niveau de sécurisation du pirate. Il y avait en effet un VPN physique installé à son domicile, et l’ordinateur était démonté chaque soir, les pièces détachées cachée un peu partout dans son domicile. Ses disques durs étaient bien entendu chiffrés.

L’affaire était en cours depuis 1 an, à la suite d’une plainte de l’ALPA et de la SACEM. Plus qu’à attendre le jugement pour “contrefaçons en bande organisée”, prévu le 8 novembre 2015, qui risque de faire très mal… D’après Christian de Rocquigny, le procureur de Châlons-en-Champagne, ils risquent jusqu’à 10 ans de prison et des peines d’amende de 375.000 euros.

Des interrogations sans réponses

N’importe qui ayant un esprit un tant soit peu logique se posera 2 questions sur cette affaire :

  1. Pourquoi l’administrateur gère t-il un tel site s’il est déjà connu des autorités ?
  2. Pourquoi l’administrateur gère t-il un tel site alors qu’il se trouve sur le territoire français ?

Pour les réponses, à vous de vous faire votre propre idée de la chose…

omg-torrent

Sources : Zataz, Korben, Europe1

4 Commentaires

  1. Et les bygmalion, les optimisations fiscales, les balkany, les areva… A ce propos nos impots subvention des torchons comme Paris Match ou tele7 jours (si si) mieux que la presse d’information (monde libe…) Ce que représentent le dl c’est peanuts. C’est comme la fraude aux cotisations des entreprises par rapport a celle (médiatique) des “assistés”, des fraudeurs aux prestations sociales…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.