Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android
Bitdefender

Cette annonce est un véritable tsunami pour le monde du torrent et du téléchargement illégale ! Le site aurait été fermé après une opération policière conjointe suédoise et française.

Mise à jour : Comme certains s’en doutaient bien, s’avère être une vaste entreprise criminelle. Son démantèlement à pris des années et à fini par mobiliser les autorités des quatre coins du monde. En France, l’affaire commence en 2014 avec une plainte de la Sacem puis de l’ALPA. L’enquête est ensuite menée par les militaires du C3N, le Centre de lutte contre les criminalités numériques.

T411 = entre 6 et 7 millions d’euros par an

Selon le Parquet, 6 personnes ont été interpellées en France et en Suède. Les 2 administrateurs présumés (un couple d’Ukrainiens) ont été arrêtés à Stockholm. Mais il y aurait aussi des Canadiens mis en cause ainsi que 2 régies publicitaires (en Suisse et en Estonie).

Mais le chiffre clé de cette affaire T411 est bien entendu le chiffre d’affaire monstre que générait ce géant du piratage de contenus sous copyright : les autorités ont dévoilé que le CA annuel de T411 était situé entre 6 et 7 millions d’euros ! Cela en fait clairement le record absolu en la matière, bien loin devant Zone Téléchargement et ses 1,5 millions d’euros annuels.

Reste un mystère à éclaircir : comment un tel site a pu tenir plus de 10 ans sans être inquiété tout en générant des bénéfices monstrueux ? Y avait-il un envers du décor mafieux ? Des membres hauts placés dans un quelconque gouvernement ? On peut légitimement se poser ces question, surtout lorsque l’on considère qu’un système de paiement bancaire était implémenté sur le site depuis pas mal d’années, alors que les « petits » sites concurrents n’arrivaient même pas à garder leur compte PayPal actif… Aucune saisie serveurs, super modérateurs payés 500€/mois, aucune limite publicitaire et partenariats lucratifs avec des régies adultes notamment sans aucun règlement, quasiment pas d’accès aux requêtes des ayants droits mis à part Disney… Bref, cela demande une enquête approfondie pour comprendre comment et pourquoi cet immense tracker a bien mieux vécu ces dernières années alors que c’était l’hécatombe chez les concurrents !


Depuis le 25 juin, l’énorme et célèbre tracker torrent T411 était indisponible partout dans le monde (erreur 503). Après qu’un potentiel blocage DNS au sein de l’Europe entière est été évoqué, on a maintenant confirmation que c’est une opération policière d’envergure qui a mis fin au site. Des clones malveillants du tracker BitTorrent ont déjà fleuri sur le Web, donc un avec l’extension dédié aux îles Samoa américaines (.as). Prudence !

T411, créé en 2006 avec le slogan « Les pages jaunes du torrent« , est pour beaucoup le plus important tracker torrent francophone semi-privé (d’origine québécoise), avec plus de 5,6 millions d’inscrits (selon Alexa Internet, c’est le 65e site web le plus visité en France au 16 juin 2017) et plus de 730 000 torrents répartis dans 8 catégories. Il était aussi une immense machine à cashLe Monde vient d’obtenir la confirmation qu’une opération de police est bien à l’origine de l’indisponibilité de T411. Le site de torrent, parmi les plus consultés de France, est inaccessible depuis dimanche.

Selon Tristan Brossat, journaliste spécialisé chez Satellifax, les polices française et suédoise ont procédé à une opération d’envergure et auraient agi de concert pour arrêter deux des supposés administrateurs du site dédié au téléchargement illégal. Le journaliste évoque un « couple d’Ukrainiens arrêté ». Il indique enfin que des serveurs « hébergés par une société suédoise » (visiblement, il s’agirait de Portlane, ayant déjà eu des liens avec The PirateBay par le passé) ont aussi été saisis. L’opération aurait eu lieu à Huddinge, tout près de Stockholm.

Le Monde, reprenant des informations du quotidien suédois Dagens Nyheter, a confirmé l’opération de police, indiquant que les policiers suédois avaient « saisi plusieurs serveurs utilisés par le site ». Les deux ukrainiens arrêtés devraient être mises en examen « pour violation de la loi sur le droit d’auteur et blanchiment d’argent », indique le journal de référence. Le procureur chargé de l’enquête a évoqué une « collaboration avec la police française ».

Note : d’après les dernières informations, 6 membres du staff ont aussi été arrêtés (tous des super modérateurs du site). Les opérations policières semblent encore en cours !

 

Sources : Le Monde, L’Internaute

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, note : 3,67 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , ,

Recherches en relation :

  • après t411
  • supermoderateurs t411
  • nouveau tracker apres t411
  • ou sont passés les abonnés de t411

Vos réactions
  1. lajosse

    le problème c’est que la gratuité n’existe pas. Le successeur de T411 devra de même trouver des combines mafieuses pour exister.On le voit les petits sites illégaux sans argent sont voués à une mort rapide et intéresse peu de monde finalement.
    T411 était un dinosaure, une grosse machine à fric mais les mecs prenaient de sérieux risques. Il vendait pas des biscuits là. Ils refourguaient gratos toutes les collections numériques disponibles en magasin et sur le net. C’est pas rien. Adieu mon fidèle compagnon T411.Tes modos étaient de la pire race(d’ailleurs tkt ils sont e taule ces bâtards) mais tu avais le dos large heureusement et les utilisateurs étaient ta vraie force. Adieu

  2. Pierre

    il y aurai également association de Malfaiteur ….
    Pour le blanchiment d argent il s agit d un blanchiment d argent aggravé en réunion…

  3. Pierre

    Salut undernews !
    je ne dirai qu une chose …enfin…

Ils parlent du sujet :

  1. […] téléchargement. Après de nombreux changement de nom de domaine intempestifs durant des années, les autorités ont fini par avoir sa peau fin juin 2017 lors d’une opération policière conjointe entre la France et la […]

  2. […] que l’immense tracker T411 a été démantelé par les autorité françaises et suédoises, la base de donnée complète a pu être saisie sur les serveurs Web. La Sacem n’exclut pas […]