Publié par UnderNews Actu

L’administrateur d’un site de streaming français illégal baptisé “Full-Stream”, un jeune homme de 22 ans, résidant dans les Bouches-du-Rhône, a été mis en examen et écroué. Il est à la tête d’un important site de streaming en France.

Le site Full-Stream, visé par l’enquête, est l’un des plus gros sites de streaming en France, présent dans le top 3 au niveau du trafic de visiteurs. Ce jeune homme et son complice présumé ont été interpellés il y a quelques jours. L’enquête pour contrefaçon en bande organisée a commencé en 2014, lorsque l’Association de lutte contre le piratage audiovisuel (ALPA) avait constaté que le site proposait en streaming des films protégées par le droit d’auteur. Les représentants de la Sacem et de l’Alpa avaient alors déposé plainte contre le site en juillet, entraînant l’ouverture d’une enquête préliminaire au parquet d’Aix-en-Provence.

full-stream

1 million d’euros de bénéfices en offshore

Dans ce type d’affaire, nombreux sont les administrateurs de sites pirates à déclarer qu’ils ne touchaient aucun gains, etc. Mais tout le monde sait que c’est totalement faux et que ce business est bien juteux. Preuve en est, ce jeune homme de 22 ans à la tête de l’un des plus gros portails de streaming français draine un trafic d’un million de visiteurs par mois en moyenne, avec près de 100 000 contenus visionnés par jour.

Bien entendu, un tel trafic Web se monétise facilement, à l’aide de publicité intrusive en tout genre. Le site est hébergé à l’étranger pour garantir sa sécurité et l’administrateur gérait plusieurs comptes bancaires offshore pour placer ses gains dans des paradis fiscaux. Ses revenus se chiffrent « à plus d’un million d’euros sur plusieurs années, pour la seule partie que l’on connaît », souligne Frédéric Delacroix, délégué général de l’Alpa. Le préjudice subi est en train d’être estimé mais on peut facilement deviner qu’il sera très important…

Créé en 2013, Full-Stream.net est toujours actif à l’heure actuelle. Le site propose 10 152 films et 2426 séries TV. Alexa le place en 135 ème position des sites les plus visités en France et sa page Facebook compte 43 000 adhérents.

Cinq ans de prison ferme encourus

Les 23 et 24 février dernier, les forces de l’ordre ont procédé à l’arrestation des deux hommes à la tête du site.

Le principal mis en cause, âgé de 22 ans, reconnaît avoir créé, en 2013, depuis son domicile le site Full Ftream. Il en tirerait des bénéfices via des régies publicitaires avec utilisation de comptes bancaires ouverts dans des paradis fiscaux”, a fait savoir vendredi le Parquet d’Aix-en-Provence.

L’intéressé a été mis en examen et écroué; il devrait rester quatre mois derrière les barreaux en raison de “ses propos au tribunal”.

Les enquêteurs de la brigade de recherche (SR) ont pu, en outre, saisir du matériel informatique dernier cri et une BMW au domicile du suspect, ainsi qu’un million d’euros, somme cachée sur l’un des comptes bancaires offshores de Full-Stream à Hong-Kong. La SR pointe du doigt le fait que les deux hommes ont été difficiles à identifier et à trouver car bien protégés : plusieurs moyens technologiques d’anonymisation avaient été mis en place tels que TOR ou des VPN.

Comme d’habitude dans ce genre d’affaire, les enquêteurs ont dressé la liste des régies publicitaires ayant accepté de rémunérer ce business illicite. Et il n’y a aucune surprise puisque l’on retrouve des régies publicitaires peu regardantes basées en Espagne et en Israël… Seul point incroyable, pourquoi ces deux hommes ont monté un tel business illicite tout en étant sur le territoire français ? Ne connaissaient-ils pas les risques énormes encourus ? L’un d’eux était sans emploi, vivait chez sa maman. Les deux jeunes hommes étaient aux RSA et inscrits au Restaurant du cœur. Un comble non ?

Le principal mis en cause risque 5 ans de prison et 500 000 euros d’amende, pour contrefaçon en bande organisée. L’ALPA se félicite pour cet important coup de filet :

« La mise examen et le placement en détention de l’administrateur d’un site dédié à la contrefaçon, même si celui-ci n’est pas fermé pour l’instant, est un signe fort à destination de cette forme de délinquance. Celle-ci n’étant pas à l’abri de l’application des dispositions de la justice française » réagit Frédéric Delacroix, le délégué général de l’organisation.

IPVanish

Un troisième homme suspecté de tremper dans l’affaire est toujours activement recherché.

 

Source : NextInpact

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , ,

Recherches en relation :

  • full stream
  • streaming full
  • streaming pirate

Vos réactions
  1. Alain Ternaute

    « L’un d’eux était sans emploi, vivait chez sa maman. Les deux jeunes hommes étaient aux RSA et inscrits au Restaurant du cœur. Un comble non ? »
    Non. C’est une apparence peu banale pour éviter des problèmes fiscaux. Si tu peux pas justifier/blanchir un revenu, faut que tu vives comme si t’en avait pas.

    (Au passage, félicitations pour le sans-faute !)