Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android
PIA VPN

Share-Online.biz, le plus grand site d’hébergement de fichiers d’Allemagne, a été fermé à la suite de raids menés en Allemagne, en France et aux Pays-Bas par les autorités. La plate-forme disposerait de plusieurs centaines de serveurs servant entre six et dix millions d’utilisateurs par mois. Actuellement, trois suspects sont en garde à vue et une cinquantaine font l’objet d’une enquête.

Share-Online.biz était populaire dans de nombreuses régions en tant que plate-forme d’hébergement où les utilisateurs pouvaient télécharger tout type de média. Il était particulièrement populaire en Allemagne, avec environ 72% de ses utilisateurs venant du pays, selon les statistiques de SimilarWeb.

Les utilisateurs non inscrits pouvaient télécharger des fichiers allant jusqu’à un gigaoctet, mais ceux qui payaient pour un compte premium pouvaient avoir le double d’allocation. Cependant, entre le 16 et le 17 octobre, le site a soudainement disparu du Web, ce qui a conduit à la spéculation habituelle sur des problèmes juridiques potentiels. Or, ces craintes ont été confirmées rapidement par l’organisation anti-piraterie locale GVU : à 14 heures mercredi après-midi, la plate-forme a fait l’objet d’une descente policière et a été fermée à la suite d’une enquête menée en collaboration avec le bureau du procureur de Cologne et de la police.

« Cette procédure sans précédent a été initiée par le GVU, dont les employés ont déposé une plainte pénale contre les fournisseurs de services en 2017 et soutiennent les autorités depuis« , explique GVU. « Là où auparavant toutes les approches de droit pénal et civil adoptées par divers acteurs semblaient aller nulle part, le GVU était désormais en mesure de réaliser un succès sans précédent pour ses membres et les industries créatives dans leur ensemble.« 

En Allemagne, des propriétés résidentielles et commerciales ont été perquisitionnées dans plusieurs régions. En France et aux Pays-Bas, les agents ont ciblé des centres de données connectés à la plateforme d’hébergement de fichiers. Le nombre exact de serveurs saisis n’est pas communiqué, mais Share-Online.biz était une opération considérable. Le GVU a indiqué qu’il servait jusqu’à 10 millions de visiteurs par mois avec des millions de fichiers stockés sur des «centaines» de serveurs.

Trois personnes âgées de 40, 48 et 54 ans font actuellement l’objet d’une enquête pour infraction au droit d’auteur. Selon le GVU, un de ses partenaires anti-piratage a envoyé plus de huit millions de notifications de retrait à Share-Online en 2017, mais le contenu présumé enfreint est réapparu peu de temps après avoir apparemment été « supprimé » par la plate-forme. Cela a incité le GVU à déposer une plainte auprès du bureau du procureur. Les enquêteurs du gouvernement ont ensuite soutenu l’enquête du GVU en effectuant leur propre analyse, ainsi que des téléchargements de tests documentés, à l’appui des allégations selon lesquelles les exploitants du site auraient « aidé et encouragé » la violation du droit d’auteur.

Le GVU indique que les fichiers illicites stockés sur Share-Online ont été accessibles via des liens postés vers divers forums de partage de fichiers qui, dans une mesure plus ou moins grande, collaboraient avec la plate-forme.

« Pour la première fois, les opérateurs hébergeurs de fichiers font l’objet d’une procédure pénale en matière de droit d’auteur, car ils utilisent des pages de portail et des forums tels que DDL-Warez, Boerse, Movie-Blog et MyGully, pris en charge par des programmes d’affiliation et des paiements de commission », déclare Evelyn. Ruttke, directeur général de GVU.

Au moment de l’article, Share-Online.biz a complètement disparu de la Toile, de même que DDL-Warez. Deux autres sites cités par le GVU comme utilisateurs de premier plan de Share-Online – Serienjunkies.org et Canna.to – restent opérationnels.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.