Starlink débarque en France

0
Photo par SpaceX-Imagery, CC0

C’est l’une des grandes nouveautés promues par la société SpaceX. Connue pour être à l’origine de la prochaine navette spatiale qui enverra, entre autres, Thomas Pesquet en direction de la station spatiale internationale, SpaceX cherche aussi à promouvoir l’accès à l’espace de toute autre manière.

Grâce à son service Starlink, la société américaine importe officiellement depuis quelques jours, un internet de « l’espace » en France. Derrière ce projet longtemps considéré comme fou, l’image d’un homme : Elon Musk.

Mais comment fonctionne vraiment Starlink ?

Un homme derrière ce projet

Désormais considéré comme l’homme le plus riche de la terre, loin devant certains sportifs comme Tiger Woods ou LeBron James, Elon Musk est aussi clivant qu’extravagant. Ses entreprises sont connues à travers le monde entier et qu’il s’agisse de Neuralink, Tesla, Hyperloop ou SpaceX, chacune d’entre-elles se veut être à la pointe de l’innovation dans son domaine.

D’origine sud-africaine, Musk a construit un empire autour de lui, faisant de la science et de l’innovation ses principaux chevaux de bataille. En 2018, sa société SpaceX lance le projet Starlink, visant à déployer une véritable constellation de satellites, afin d’offrir un accès à internet à diverses populations à travers la planète. La révolution réside dans la manière d’y parvenir et dans la rapidité d’accès à internet. Depuis quelques jours donc, Starlink est officiellement disponible dans l’Hexagone.

Comment ça marche ?

À long terme, le projet Starlink vise à mettre en orbite terrestre, une véritable constellation de satellites. À l’heure actuelle, seuls 2000 de ces satellites sont en activité. À court terme, 10 000 de plus devront former le « train » autour de la planète pour, au final, en compter 42 000 à la mi-2027 selon la société elle-même.

L’implantation et la mise en orbite complète ne peut pas se faire directement. La société doit tout d’abord analyser les techniques à mettre en place pour que le projet soit, dans quelques années, une pleine réussite. De plus, des questions autour de la maintenance de ces satellites s’imposent, il est donc légitime de voir la société Starlink commencer petit à petit son implantation.

Légende : Les satellites SpaceX vont continuer d’être mis en orbite – Photo par SpaceX-Imagery, CC0

Toujours est-il que la liaison entre les satellites et le fameux réseau internet s’effectue de manière plus que simpliste. C’est en effet, à travers des stations terriennes réparties aux quatre coins du monde que l’échange peut se faire.

Les satellites ont, eux, la particularité d’émettre en bande Ku qui reste toutefois la norme en termes de liaison satellite. Pour preuve, les services de diffusion via satellite utilisent en Europe, majoritairement ces bandes de fréquence qui possèdent la caractéristique de pouvoir atteindre 18 gigahertz.

Qui peut y prétendre ?

Suite à l’autorisation de mise sur le marché accordée à Starlink par les autorités françaises le 18 février dernier, les clients intéressés peuvent désormais accéder aux services fournis par ces milliers de satellites. À ce jour, tout le monde en France peut techniquement prétendre à l’accès à ces services. Mais il reste le plus intéressant pour les clients présents en milieu bien souvent rural, n’ayant pas accès à des données internet importantes et encore moins à la fibre par exemple.

Légende : Les débits promettent des vitesses exceptionnelles – Photo par Pexels, CC0

Mais son rang de précurseur et son développement en cours rendent ce service plus qu’onéreux. La version étant encore considérée comme beta, les premiers clients sont voués à remonter certains soucis rencontrés aux techniciens de l’entreprise.

L’abonnement s’élève en France à 81,75 euros par mois. Une somme dont certains se passeront, logiquement bien. D’autant plus lorsqu’on y ajoute plus de 400 euros nécessaires pour l’achat du kit permettant l’accès aux satellites. Ce fameux kit Starlink contient un trépied, un routeur WiFi et bien évidemment, le terminal, au centre de cet échange de fréquences.

Vous l’aurez compris, si Starlink promet une avancée prépondérante dans le monde du numérique ces prochains mois, l’accès à internet via ces services reste globalement très onéreux. Il sera vraisemblablement utilisé par des personnes aux moyens importants ou par certaines sociétés ou particuliers dont les besoins restent importants.

 

Note : article publi-rédactionnel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.