Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Selon un rapport Greenbone publié dans l’Usine Digitale, plus d’un milliard d’images médicales – en majorité aux US mais aussi en Allemagne et au Royaume-Uni (Non communiqué pour la France) – sont librement accessibles faute de serveurs suffisamment sécurisés. Encore plus édifiant, un pirate vient de publier sur un forum en ligne les identifiants de connexion de 500 000 routeurs et objets connectés, selon ZDnet.

Tribune – Le niveau de maturité sur les questions de données privées et la cybersécurité entre l’Europe et US reste contrasté mais les pratiques en Europe, et plus précisément en France, sont-elles suffisantes ? Les bases d’une cyber-hygiène sont-elles respectées dans la plupart du temps ? La lutte de contre cybercriminalité requière-t-elle l’unification des forces de la communauté internationale ? 

ExpressVPN

A quelques jours du FIC (du 28 au 30 janvier), la Grand-Messe de la Cybersécurité en France, ces questions ont le mérite d’être posées car les infrastructures des petites organisations sont particulièrement vulnérables. Souvent moins sensibles à ces enjeux et pensant être moins armées pour prévenir ce type de risques, les PME restent des proies faciles.

Seule un niveau de conscience et l’opinion publique contribueront sans doute à relever les normes et à généraliser de meilleures pratiques telles que les contrôles CIS ou améliorer la cybersécurité dans tous les secteurs confondus, et pas seulement ceux perçus comme “sensibles”. 

Avec une dimension internationale Global Cyber ​​Alliance (GCA), cette ONG constitue une communauté internationale pour une meilleure appréhension de la Cybersécurité au sein des PME. Klara Jordan, DG de GCA Europe & Afrique (francophone) qui sera notamment au FIC pour prendre part à une conférence sur les enjeux de cybersécurité dans le processus électoral,  pourrait certainement vous aider à mettre la situation des PME françaises en perspective dans ce risque global.

Lors de l’ouverture du salon, GCA fera une double annonce : le lancement d’une boite à outils gratuite et en français conçue pour le PME ; et le partenariat avec le dispositif gouvernemental, cybermalveillance.gouv.fr

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés :


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.