Microsoft patche une faille “zero day” utilisée pour des campagnes de publicité malveillantes

2

Les chercheurs de la société Proofpoint ont récemment publié un rapport autour de la mise à disposition par Microsoft d’un patch corrigeant une faille dite “zero day” qui était associée à la campagne de publicités malveillantes AdGholas.

Les chercheurs de la société Proofpoint ont continué d’étudier les outils et techniques utilisés par les acteurs derrière les différentes campagnes de publicités malveillantes, mais aussi l’évolution rapide du marché des kit d’exploitation. Et en particulier les informations révélées dans une précédente étude et traitant de vulnérabilités dans Internet Explorer. Ce second post examine donc des bugs précis et décrit leur utilisation dans la campagne AdGholas et ailleurs, pour limiter l’exposition aux chercheurs et aux fournisseurs.

ms0-fig1

Les chercheurs de Proofpoint Will Metcalf et Kafeine ont d’abord détecté et signalé CVE-2016-3298 en avril 2016, comme faisant parti d’un “GooNky”, une chaîne d’infection aux côtés de CVE-2016-3351. Malgré cette mise en garde, la vulnérabilité était déjà probablement utilisée par le groupe AdGholas et faisait ses premières victimes.

Les cybercriminels et en particulier ceux des groupes AdGholas et GooNky, continuent à chercher de nouveaux moyens d’exploiter les failles de navigateurs. Plus important encore, ils se tournent vers des défauts qui leurs permettent de se concentrer sur “les utilisateurs de grande valeur”, en particulier les consommateurs plutôt que les chercheurs, fournisseurs ou environnements de sandboxing, qui pourraient détecter leurs opérations illicites. Le partage de vulnérabilités comme CVE-2016-3298 ou CVE-2016-3351 permet aux intéressés de se protéger correctement en configurant de leurs logicielles et en adoptant des systèmes de sécurité efficace.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.