Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Bitdefender, l’un des leaders technologiques des solutions anti-malware et expert en cyber-sécurité, dévoile les malwares sur Android les plus actifs en France et en Belgique sur le premier semestre 2015.

Selon l’étude de Bitdefender, les utilisateurs français et belges ont avant tout été ciblés par la célèbre famille de chevaux de Troie SMS pour Android, SMSSend, qui permet d’envoyer des messages vers des numéros surtaxés.

En effet, Bitdefender a fréquemment bloqué pas moins de cinq variantes de ce malware, qui ont représenté au global 52% des menaces sur Android en Belgique et 31% en France sur le premier semestre de l’année.

android-malwares-france-2015

Une autre menace fréquemment bloquée par Bitdefender durant les six premiers mois de l’année est AndroRAT.A, un des malwares les plus répandus auprès des utilisateurs Android français (30.6%) et en 2e position concernant les utilisateurs belges (21.75%). Comme la plupart des RAT, ce malware permet au hacker de prendre le contrôle à distance de la machine infectée.

PIA VPN

À l’aide d’un panneau de commande très simple d’utilisation, le cybercriminel peut surveiller un appareil, passer des appels, envoyer des SMS, obtenir les coordonnées GPS de celui-ci, activer et utiliser la caméra ainsi que le micro et accéder aux fichiers stockés sur la machine. Des kits complets permettant d’utiliser ce type de menace, tels que Dendroid, sont vendus sur le black market pour seulement $300 (273€) à quiconque voudrait espionner une personne. Ces outils sont développés avec des fonctions spécifiques leur permettant d’éviter le système de détection anti-malwares de Google Play Store.

android-malwares-belgique-2015

L’exploit GingerBreak est toujours actif, bien qu’il infecte une version obsolète de l’OS Android et que cette vulnérabilité ait été patchée. Développé pour Android 2.3, ce malware est injecté via une application légitime repackagée qui, une fois téléchargée et installée sur l’appareil, permet au hacker d’obtenir des privilèges « root » et ainsi de prendre le contrôle de la machine. Il peut alors transmettre les données stockées à un serveur distant, notamment l’ID, le N° de carte SIM, N° de téléphone, les numéros IMEI, IMSI et l’heure locale.

Enfin, Bitdefender a bloqué en France le malware Android.Trojan.SLocker.K, une application malveillante de type ransomware, capable d’afficher des messages de demandes de rançon en fonction de la localisation des utilisateurs.

« Il s’agit de l’une des familles de ransomwares Android les plus courantes car les auteurs créent régulièrement de nouvelles variantes, » explique Bogdan Botezatu, Analyste Senior en e-menaces chez Bitdefender. « L’analyse de Bitdefender a révélé de multiples versions de cette famille de malwares, associées à des messages de Spam provenant de divers domaines .eu, .com, .org et .net. »

Étude basée sur les informations techniques issues des chercheurs en malwares, Dragos Gavrilut et Alex Baetu.

android-free-antivirus

Source : Laboratoires Bitdefender France

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. Android threats ! | Information stratégi...

    […] UnderNews | Malwares, Téléphonie  […]

  2. […] Bitdefender, l’un des leaders technologiques des solutions anti-malware et expert en cyber-sécurité, dévoile les malwares sur Android les plus actifs en France et en Belgique sur le premier semestre 2015.  […]

  3. […]   […]

  4. […] UnderNews | Malwares, Téléphonie  […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.