Les malwares déboulent sur Android

0

Face à l’émergence des smartphones et notamment d’Android, l’OS mobile de Google est de plus en plus victime de malwares. Dans son rapport, l’ENISA met en avant le manque de vigilance des mobinautes.

Les smartphones sont de plus en plus victimes de malwares. D’après le spécialiste de la sécurité mobile AdaptiveMobile, sur l’ensemble du marché, le nombre de malwares aurait progressé de 33% comparé à 2009. Une augmentation considérable, certainement liée à la multiplication du nombre de terminaux mobiles connectés à Internet et au développement du marché des applications. « Avec l’accroissement du marché des smartphones, 2010 était certainement l’année durant laquelle les pirates se sont le plus concentrés sur les plateformes mobiles » insiste Gareth Maclachlan, directeur général d’AdaptiveMobile. Or, d’après lui, trop de mobinautes sont encore inconscients des menaces qui pèsent sur ces terminaux.

Dans ce cadre, la montée en puissance d’Android ne lui permet pas d’être épargné par ce fléau. D’après AdaptiveMobile, c’est la plateforme mobile qui a connu la plus grande progression des malwares en 2010.

Pourtant, les concurrents voient quant à eux les attaques reculer. Ce serait notamment le cas d’iOS et de Symbian.

L'ENISA met en garde

Afin de sensibiliser les mobinautes, l’ENISA (European Network and Information Security Angency) a récemment publié un rapport sur la sécurité sur les mobiles et mis l’accent sur les pertes accidentelles et vol de données via des applications malveillantes. Parmi les différentes méthodes utilisées par les hackers pour voler des données et plus largement escroquer les mobinautes, figurent les logiciels malveillants qui surfactureraient un appel téléphonique ou un SMS, la somme ainsi payée par l’utilisateur étant reversée au pirate.

« Les smartphones sont une mine d’or pour obtenir des informations sensibles et personnelles. Il est indispensable de comprendre comment maintenir notre contrôle sur ces données » conclut Dr Giles Hogben, co-auteur du rapport de l’ENISA.

Plusieurs solutions pour se prémunir contre les malwares existent déjà sur le marché, telles que celles de Symantec, d’ESET et bientôt d’AVG.


Source : L’Informaticien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.