Les communications mail de Ben Laden

0

Jamais les services secrets américains n’ont pu mettre la main sur les communications électroniques du leader d’Al-Qaïda avant le raid du 2 mai dernier car il prenait d’infinies précautions. Récit.

Sur la foi de témoignages recueillis auprès d’un représentant américain de la lutte contre le terrorisme, l’agence Associated Press révèle de nouveaux détails sur les techniques de communications électroniques utilisées par Oussama Ben Laden en dépit du fait qu’aucune connexion Internet n’existait dans sa résidence d’Abbottabad. Le chef d’Al-Qaïda utilisait des intermédiaires qui envoyaient les messages, ceux-là même étant transmis via des clefs USB. Pour cette raison, les commandos américains Navy SEAL ont trouvé plus d’une centaine de disques flash dans la résidence. Les responsables du renseignement indiquent que ces disques servaient essentiellement aux communications aller-retour entre Ben Laden et ses lieutenants à travers le monde.

Le responsable qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat a ainsi indiqué que les clés USB trouvées contenaient des milliers de messages et des centaines d’adresses e-mail. Le mode de fonctionnement consistait à copier le contenu de la clé dans un message électronique, l’envoyer au destinataire et procéder de manière inverse pour la réponse. Certes, le procédé était long et fastidieux mais c’est cette méticulosité qui a empêché les services secrets américains de mettre la main plus tôt sur le terroriste le plus recherché de la planète ou du moins de tenter de le repérer au travers de ses communications électroniques. En effet, si les services US suspectaient qu’Oussama Ben Laden avait recours à des estafettes, ils étaient loin d’imaginer l’ampleur du dispositif.

Depuis le raid et la mort de Ben Laden, il n’est pas évident de savoir quelles adresses et quels numéros de téléphones sont encore actifs. En effet, outre les emails, les commandos ont mis la main sur de très nombreux numéros de portables utilisés par les messagers. Sans nul doute, le FBI et d’autres services vont désormais s’adresser aux opérateurs pour récupérer toutes les informations relatives à ces numéros, ceci étant rendu plus rapide par le fait qu’une autorisation d’un juge n’est pas nécessaire dans le cadre d’une affaire terroriste.

Outre le fait que ces documents pourront aider les Américains à découvrir d’autres personnes appartenant à Al-Qaïda, leur découverte les obligent à changer leurs habitudes. La masse de documents saisis est tellement importante que le Gouvernement américain a dû embaucher des spécialistes de l’arabe pour aider dans le déchiffrage des documents. Comme il a été indiqué par des officiels, aucune cible précise n’a été clairement identifiée pour un nouvel attentat mais les documents indiquent que Ben Laden conservait un contrôle très affirmé dans la direction de l’organisation terroriste.

 

Source : L’Informaticien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.