Seul un tiers des professionnels de la sécurité estime que le passage au télétravail s’est déroulé en douceur

0
teletravail

One Identity, spécialiste de la sécurité axée sur les identités, publie les résultats d’une étude mondiale réalisée à sa demande, sur les réponses apportées par les équipes informatiques et de sécurité à l’évolution de l’environnement de travail suite à la pandémie de Covid‑19.

Tribune – Ces résultats mettent en lumière les meilleures pratiques informatiques apparues au cours des derniers mois, de même que la façon dont les entreprises se sont empressées de les adopter pour maintenir un lieu de travail virtuel sécurisé et efficace.

D’après cette étude, les professionnels de la sécurité informatique s’accordent pour dire (99 %) que la Covid‑19 a contraint leur entreprise à passer au télétravail, seul un tiers estime que la transition s’est déroulée en douceur.

Principaux résultats de l’étude :

  • Les professionnels de la sécurité informatique ont constaté un passage quasi universel au télétravail ; seul un tiers d’entre eux estime qu’il s’est déroulé en douceur (monde)
  • 61 % des français interrogés donnent une plus grande priorité aux technologies de demande d’accès et 43 % associent ce changement de priorité à la pandémie
  • 31 % des français déclarent que la Covid a renforcé la priorité accordée aux technologies de demande d’accès et 43 % aux investissements dans les infrastructures Cloud
  • Seuls 43 % des professionnels de la sécurité (en France – 45 % à l’international) se disent préparés aux changements informatiques nécessaires au retour au bureau des employés
  • Presque 7 personnes françaises interrogées sur dix (67 %) indiquent que l’infrastructure Cloud revêt une plus grande importance aujourd’hui qu’il y a un an

D’après cette étude*, les professionnels de la sécurité informatique s’accordent pour dire (99 %) que la Covid19 a contraint leur entreprise à passer au télétravail, seul un tiers estime que la transition s’est déroulée en douceur. Presque 7 personnes françaises interrogées sur dix (67 %) indiquent que l’infrastructure Cloud revêt une plus grande importance aujourd’hui qu’il y a un an. 31 % imputent directement ce changement à la Covid19. Le Cloud joue un rôle central dans la nouvelle réalité du travail, offrant aux employés la flexibilité dont ils ont besoin. Ces résultats révèlent que le niveau d’attention auparavant accordé aux déploiements Cloud, bien que notable, ne semble pas avoir été suffisant pour négocier le virage informatique spectaculaire opéré par les entreprises.

« Il ressort clairement de l’étude que le Cloud computing a été une planche de salut pour de nombreuses entreprises et a aidé les équipes informatiques à soutenir le passage massif au télétravail », déclare Sébastien de La Tullaye, Country manager One Identity. « Nous savions que la pandémie avait entraîné des changements soudains. Les résultats de l’étude soulignent à quel point les entreprises ont dû s’attaquer aux défis immédiats liés à la transition radicale vers le Cloud computing. Il leur a en particulier fallu trouver des solutions capables de rationaliser l’administration et la sécurité des accès afin de déterminer qui a accès à quoi et comment. »

Les changements de priorités des entreprises montrent une réorientation des efforts vers les fondamentaux de la sécurité. Par rapport à l’an dernier, 61 % des français interrogés donnent une plus grande priorité aux technologies de demande d’accès et 43 % associent ce changement de priorité à la pandémie. Plus de la moitié des répondants a accordé une priorité accrue à la gestion du cycle de vie des identités/accès, au processus et au workflow de gestion des identités, ainsi qu’à la gestion des rôles.

Peut-être encore sous le choc, seuls 43 % des professionnels de la sécurité (en France – 45 % à l’international) se disent préparés aux changements informatiques nécessaires au retour au bureau des employés, selon les résultats de l’étude. Pourtant, deux tiers (66 %) expriment une confiance accrue dans l’efficacité de leurs programmes de gestion des identités face aux changements induits par la Covid.

« Nous savons à présent à quoi nous en tenir : si la pandémie de Covid n’a rien changé aux impératifs de productivité, ni aux obligations de conformité réglementaire des entreprises, il apparaît en revanche clairement que les équipes informatiques et de sécurité se sont démenées pour faire évoluer leurs systèmes, et assurer une prise en charge sécurisée et contrôlée du travail à domicile », observe Sébastien de La Tullaye. « Les entreprises et organisations ont, dans une certaine mesure, été aidées par les investissements dans le Cloud, qui les ont préparées à la crise sanitaire. La plupart d’entre elles doivent cependant relever de nouveaux défis à mesure que les employés s’adaptent. Non seulement les équipes informatiques et de sécurité mettent à leur disposition des processus efficaces leur permettant d’accéder aux ressources dont ils ont besoin pour accomplir leurs missions, mais elles parviennent aussi à surmonter les problèmes de sécurité liés à ce nouvel environnement de travail. »

Une synthèse des résultats de l’étude, ainsi que leurs principales conclusions, sont disponibles en ligne ici. Dimensional Research a mené l’enquête à la demande de One Identity auprès de 1 216 responsables de la sécurité informatique (dont 101 français) entre le 20 août et le 3 septembre 2020.

* Etude mondiale 2020 de One Identity : « Identity Governance and Administration for the New Computing Normal » Au cours de l’étude One Identity « 2020 Identity Management and Governance » menée par Dimensional Research, des professionnels de la sécurité informatique travaillant dans des grandes et moyennes entreprises ont été interrogés sur leurs expériences, les tendances et les approches actuelles en matière de gouvernance et d’administration des identités (IGA, Identity Governance and Administration) et de gestion du cycle de vie des applications, notamment en réponse à l’évolution de l’environnement de travail induite par la Covid19. L’étude s’est appuyée sur une enquête en ligne réalisée auprès de professionnels de l’informatique en charge de la sécurité au sein de grandes et moyennes entreprises, et rompus à la question de l’IAM et des comptes à privilèges. Au total, 1 216 personnes aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, au Benelux, dans les pays scandinaves, en Australie, à Singapour et à Hong Kong ont participé à l’enquête. Les réponses ont été recueillies entre le 20 août et le 3 septembre 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.