Pour sécuriser vos données, pensez clé USB chiffrée Kingston

0

Chaque jour, de nombreux documents sont produits ou partagés. Qu’ils soient privés ou professionnels, tous possèdent des niveaux de sécurité plus ou moins élevés. Si la tendance va vers un stockage en ligne via le Cloud, on est en mesure de se demander si un SSD voire une clé USB chiffrée ne serait pas plus sûre afin de protéger les données en cas de vol ou de fuite.

Communiqué – Aujourd’hui, une clé USB chiffrée permet de stocker des milliers de données, et son prix varie de quelques dizaines à des centaines d’euros. Elle se révèle donc être l’alliée parfaire des petites entreprises, et même de certains services de grandes entreprises et autres gouvernements cherchant à protéger data et documents. Et il est donc intéressant de comparer ce budget à celui qu’il faudrait débourser auprès d’un cabinet d’avocat en cas de fuite de données.

Si le montant des honoraires va varier d’un cabinet à un autre, il est possible de les estimer entre 90 et 360 euros de l’heure minimum. Et la facture peut encore augmenter selon les spécialités de l’avocat, qu’il s’agisse du droit numérique ou du droit international, par exemple. Et tandis que des clés USB d’entrée de gamme peuvent être déjà très bien sécuriser les données d’une entreprise, il n’en est pas forcément de même pour un avocat : un défenseur spécialisé ou même expérimenté va certes avoir des honoraires plus élevés, mais traitera une affaire plus rapidement, et c’est là que pourront se faire les économies.

Bien protéger ses données, sur des clés USB chiffrées comme celles de Kingston, coûtera toujours moins cher à une entreprise que de passer par les services d’un avocat. Par exemple, la clé USB chiffrée IronKey D300S, certifiée FIPS 140-2 Niveau 3, bénéficie d’un chiffrement matériel AES 256 bits en mode XTS. Dotée d’une protection par mot de passe complexe, elle se verrouille et se reformate automatiquement après 10 tentatives infructueuses, protégeant ainsi toutes les données qu’elle contient. La DT Locker+ G3 chiffrée combine, quant à elle, le chiffrement matériel et la protection par mot de passe, afin d’offrir une solution pratique et efficace pour sécuriser tout type de document sous deux niveaux de sécurité. Cette clé USB propose également une sauvegarde dans le cloud en option. Le catalogue Kingston compte également la DataTraveler 4000G2, IronKey S1000 ou, plus récemment la IronKey Vault Privacy 50 qui répond aux exigences les plus strictes qui soient, grâce à un chiffrement matériel AES 256bits en mode XTS et une validation FIPS 140-2 niveau 3 avec gestion des clés de chiffrement sur une puce de cryptage intégrée à l’appareil. Ultra sécurisée, cette clé USB va non seulement détecter les tentatives de piratage, mais va surtout réagir afin d’assurer une protection automatique des données dès son enlèvement.

Enfin, Kingston a récemment lancé le IronKey Vault Privacy 80, un SSD externe indépendant des systèmes d’exploitation et doté d’un écran couleur tactile et intuitif permettant de sécuriser l’accès aux données via une option multi mot de passe (administrateur et utilisateur). Il est certifié FIPS 197 et chiffré XTS-AES 256 bits et protège contre les attaques type Brute Force et BadUSB avec un microprogramme signé numériquement. De quoi assurer tranquillité d’esprit à tous les utilisateurs.

En mettant en place une culture de la sécurité des données, une entreprise protègera non seulement ses données, mais aussi sa réputation et sa crédibilité sur le marché. Et ce, même avec un petit budget.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.