Les principales étapes pour rester en sécurité sur Internet

0
273

Alors que le Safer Internet Day fête ses 20 ans et que la période de la Saint Valentin dynamise les achats en ligne, il n’est jamais trop tard pour revoir son système de cybersécurité et de sauvegardes informatiques. Bien que « Les pirates » innovent et changent souvent leurs tactiques, Il est tout à fait possible de protéger l’entreprise, la famille et les données personnelles.

Régulièrement les cyberattaques font parler d’elles. De plus en plus, les cybercriminels de tout genre s’en prennent aux familles, aux entreprises et même aux infrastructures dans leur quête de gains . Si les nouvelles sont alarmantes, il existe à ce jeu du chat et de la souris, des solutions et des outils à jour et extrêmement performants pour se protéger.

Les 5 mesures « faciles » pour que les PME et les personnes restent en sécurité

Mettre à jour les logiciels

Les pirates adorent les logiciels obsolètes, c’est une porte ouverte. Les éditeurs de logiciels envoient des mises à jour, notamment lorsqu’ils découvrent des failles de sécurité ou des portes dérobées exploitées par des cybercriminels. Il est primordial d’installer les mises à jour des logiciels.

Sauvegarder les informations cruciales

Les sauvegardes sont inestimables. Elles apportent la tranquillité d’esprit, même en cas de catastrophe, les fichiers, dossiers et photos les plus importants sont en sécurité. D’ailleurs, les sauvegardes ne protègent pas seulement des personnes malveillantes, elles protègent également des erreurs que les collaborateurs ou des personnes privées peuvent commettre. Il est possible de perdre des données à la suite d’une suppression accidentelle ou d’une tasse de café renversée. Les sauvegardes garantissent la sécurité des informations en donnant la possibilité de les récupérer.

Investir dans un antivirus

Les virus attaquent les ordinateurs, les appareils connectés et même les téléphones. Ils s’introduisent et causent des ravages. Parfois, il est impossible de savoir qu’un attaquant a percé les défenses pour espionner, par exemple. Avec l’antivirus d’une organisation de confiance, on gagne l’assurance que le système de sécurité le plus récent protège ce qui est important.

Activer la protection VPN / WiFi

Les cybercriminels n’ont pas besoin de recourir aux techniques les plus sophistiquées pour s’introduire sur les comptes bancaires ou autre. Il leur suffit d’espionner pour voler des éléments comme les informations de connexion. C’est là qu’intervient le VPN (réseau privé virtuel). Il garantit que tout ce qui est envoyé sur internet est sécurisé et crypté. Il fonctionne également lors des déplacements et c’est un énorme avantage car il devient possible de travailler dans un café, en gare et de se connecter à leur WiFi public non sécurisé, sans crainte pour la sécurité des données.

Utiliser des mots de passe forts (et un gestionnaire de mots de passe)

Il faut éviter de réutiliser les mêmes mots de passe, ne pas les rendre faciles à deviner, exit les dates de naissance par exemple. L’objectif est de créer des mots de passe « forts », et c’est à ce moment qu’il devient plus difficile de se remémorer les formules ou chiffres magiques. Faire appel à des gestionnaires de mots de passe est une solution pratique puisqu’ils conservent l’ensemble des données « sous clé » : il suffit alors de ne mémoriser qu’un seul mot de passe principal pour y accéder.

Tribune OpenText Cybersecurity