Les fonctions de threat intelligence – plébiscitées par les fournisseurs de services managés

0

La majorité (93 %) des fournisseurs de services gérés (MSP) dans le monde et à l’échelle européenne envisagent d’ajouter de nouveaux services à leur offre de cybersécurité, à commencer par des fonctions de threat intelligence (46 % au niveau mondial contre 44 % à l’échelle européenne).

Tribune – C’est ce qui ressort de la nouvelle étude de Kaspersky intitulée « MSP market focus in 2021: IT security challenges and opportunities in the new normal ». Sur un marché avec une concurrence accrue depuis 2019, le prix, la qualité de protection et la capacité à proposer des services supplémentaires sont devenus des critères déterminants pour choisir un fournisseur de solutions de cybersécurité.

Selon plusieurs experts du secteur, la cybersécurité est l’un des domaines les plus porteurs pour les fournisseurs de services managés. Avec la configuration des systèmes de télétravail pour entreprises, la cybersécurité offre le plus de perspectives de croissance en 2021, 65 % des fournisseurs de services managés témoignant d’une hausse de leur chiffre d’affaires dans ce domaine. En ce qui concerne les renseignements sur les menaces (threat intelligence – TI) – le secteur qui les intéresse le plus selon l’étude menée par Kaspersky – « il s’agit d’un aspect prépondérant de l’architecture de la cybersécurité qui aide les professionnels de la sécurité informatique et de la gestion des risques à détecter, hiérarchiser et enquêter sur les menaces », précise le cabinet Gartner.

Les résultats de l’enquête menée à l’échelle internationale indiquent que parmi les différents services disponibles en matière de threat intelligence, ceux qui intéressent le plus les fournisseurs de services managés sont :

  • les fonctions de reporting APT (29 % à l’échelle mondiale et européenne), qui leur permettent de se tenir informés sur les enquêtes récentes, les dernières campagnes malveillantes et les nouvelles techniques employées par les groupes APT
  • les flux de données sur les menaces (27 % à l’échelle mondiale et 24 % en Europe)
  • les recherches de menaces (26 % à l’échelle mondiale et européenne) qui aident à améliorer la réaction face aux attaques
  • l’analyse des malwares (41 % au niveau mondial et 38 % à l’échelle européenne),
  • les contrôles de sécurité (41 % à l’échelle mondiale et 40 % en Europe)
  • la détection des attaques ciblées (38 % au niveau mondial et 37 % au niveau européen).

En ajoutant des solutions de cybersécurité à leur portefeuille, les fournisseurs de services managés peuvent renforcer leur positionnement sur un marché devenu très concurrentiel. En 2021, la majorité (81 % à l’échelle mondiale et 84 % en Europe) des fournisseurs de services managés ont vu leur nombre de clients augmenter depuis 2019, et 32 % d’entre eux à l’échelle mondiale (26 % en Europe) considèrent que la concurrence des autres prestataires constitue la principale menace pour leur activité, chiffre qui s’élevait à seulement 19 % en 2019.

Cet environnement concurrentiel détermine également ce que doivent proposer les éditeurs de solutions de cybersécurité. Lorsqu’il s’agit d’en choisir un, le critère numéro un pour les fournisseurs de services managés est le prix (45 % à l’échelle mondiale et européenne), devant la qualité de la protection démontrée lors des tests (41 % au niveau mondial et 39 % en Europe) et la capacité à offrir des services supplémentaires (36 % dans le monde et 37 % en Europe). Cela pour permettre aux MSPs de proposer les meilleures offres de threat intelligence possibles à leurs clients.

« Les fournisseurs de services managés ont compris que les entreprises ont besoin de lutter contre les risques informatiques dans un environnement toujours plus complexe. Aujourd’hui, lorsqu’une approche réactive de la cybersécurité s’avère insuffisante, les prestataires de services managés doivent choisir avec soin leur fournisseur de services de renseignements sur les menaces. Une threat intelligence efficace doit avoir un certain nombre de caractéristiques et notamment être en mesure de générer des analyses à partir des données tout en apportant une valeur ajoutée. La threat intelligence nécessite également le soutien d’une équipe d’experts ayant une expérience éprouvée de la détection des menaces complexes. Elle doit s’intégrer de manière efficace dans les activités de sécurité informatique de l’entreprise », souligne Mikhail Kolchin, Head of MSP Business, Kaspersky.
Pour lire en intégralité l’étude intitulée « MSP market focus in 2021: IT security challenges and opportunities in the new normal », cliquez ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.