jeudi 13 août 2020
Promotion Meilleur VPN 2020
Accueil Réseau & Sécurité Hot Potato - Windows 10 touché par une faille vieille de 16...

Hot Potato – Windows 10 touché par une faille vieille de 16 ans !

C’est dur à croire mais c’est pourtant vrai ! A ce jour, ce sont près de 380 millions de machines vulnérables à la faille “Hot Potato”, connue depuis Windows Millenium, soit depuis 16 ans…

Microsoft semble traîner des pieds pour des raisons incompréhensibles : en effet, comment un vulnérabilité datant de 16 ans peut-elle se retrouver dans Windows 10, le tout nouvel OS de la firme ? Mystère complet !

C’est en septembre 2000 lors de la sortie de Windows Millenium que cette vulnérabilité de type « Remote Privilege Escalation » apparaît. Mais voila, pour des raisons inconnues, Microsoft Windows 10 embarque bien la même faille, aujourd’hui baptisée Hot Potato par les chercheurs de Foxglove Security l’ayant découverte. Résultat, ce sont près de 380 millions de machines dans le monde qui se retrouvent vulnérables…

En principe, l’attaque se base sur le déploiement d’un faux serveur Web Proxy Autodiscovery Protocol (WPAP), protocole créé par Microsoft qui permet de paramétrer automatiquement l’accès à internet de son navigateur Web. En bref, la création d’un faux serveur Web au sein d’un réseau local permet de tromper la vigilance de tous les Windows de la version 7 à 10 en passant par 8 et 8.1 ainsi que Windows Server 20008 et 2010.

Au bout du compte, l’attaquant peut obtenir facilement les privilèges administrateurs des les machines visées et donc occasionner d’importants dégâts. Ne parlons même pas d’une exploitation au sein d’un réseau public, qui permettrait des attaques à distance.

Seule solution pour se protéger, adopter un VPN pour sécuriser ses connexions réseau ! Ou encore l’usage de SMB (Server Message Block) qui bloquerait l’attaque.

 

Source : TechWorm

UnderNewshttps://www.undernews.fr/
Administrateur et fondateur du site UnderNews

8 Commentaires

  1. […] Microsoft a d'ailleurs indiqué à Reuters que « plusieurs facteurs sont nécessaires pour qu’une attaque de type « homme du milieu » puisse arriver ». Une vieille vulnérabilité, plus simple à exploiter aujourd'hui. Les failles de sécurité qui touche Windows 2013-2015. Sécurité. Hot Potato – Windows 10 touché par une faille vieille de 16 ans. […]

  2. […] Hot Potato – Windows 10 touché par une faille vieille de 16 ans. Publié par UnderNews Actu C’est dur à croire mais c’est pourtant vrai ! A ce jour, ce sont près de 380 millions de machines vulnérables à la faille « Hot Potato », connue depuis Windows Millenium, soit depuis 16 ans… Microsoft semble traîner des pieds pour des raisons incompréhensibles : en effet, comment un vulnérabilité datant de 16 ans peut-elle se retrouver dans Windows 10, le tout nouvel OS de la firme ? Mystère complet ! C’est en septembre 2000 lors de la sortie de Windows Millenium que cette vulnérabilité de type « Remote Privilege Escalation » apparaît. En principe, l’attaque se base sur le déploiement d’un faux serveur Web Proxy Autodiscovery Protocol (WPAP), protocole créé par Microsoft qui permet de paramétrer automatiquement l’accès à internet de son navigateur Web. […]

  3. […] Hot Potato – Windows 10 touché par une faille vieille de 16 ans 02/02/2016. Publié par UnderNews Actu C’est dur à croire mais c’est pourtant vrai ! A ce jour, ce sont près de 380 millions de machines vulnérables à la faille « Hot Potato », connue depuis Windows Millenium, soit depuis 16 ans… Microsoft semble traîner des pieds pour des raisons incompréhensibles : en effet, comment un vulnérabilité datant de 16 ans peut-elle se retrouver dans Windows 10, le tout nouvel OS de la firme ? Mystère complet ! C’est en septembre 2000 lors de la sortie de Windows Millenium que cette vulnérabilité de type « Remote Privilege Escalation » apparaît. En principe, l’attaque se base sur le déploiement d’un faux serveur Web Proxy Autodiscovery Protocol (WPAP), protocole créé par Microsoft qui permet de paramétrer automatiquement l’accès à internet de son navigateur Web. […]

  4. Etonnant oui, mais apparemment il faut ouvrir un faux serveur dans le réseau local, et la désactivation du partage de fichiers et d’imprimantes ( mettre en réseau public ) bloque le hack.

    Cela limite sérieusement la voilure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -Express VPN

Derniers articles

Ransomware Maze : Après LG et Xerox, au tour de Canon d’être piégé

Le groupe de cybercriminels exploitant le ransomware Maze poursuit ses actions et agrandit son tableau de chasse en ajoutant Canon avec à la clé un vol de 10 To de données à l'entreprise après infection de ses systèmes informatiques.

400 vulnérabilités pourraient transformer 3 milliards de téléphones Android en espions

L'alerte est donnée : il existe plus de 400 vulnérabilités sur la puce Snapdragon de Qualcomm qui peuvent être exploitées sans l'intervention des propriétaires, explique Slava Makkaveev de Check Point.

Le gouvernement américain met en garde contre une nouvelle souche du virus chinois “Taidoor”

Les agences de renseignement américaines ont publié des informations sur une nouvelle variante du virus informatique vieux de 12 ans utilisé par les pirates informatiques parrainés par l'État chinois et ciblant les gouvernements, les entreprises et les groupes de réflexion.

Vacances d’été : profitez-en pour faire du ménage dans votre vie numérique

Après une longue période de confinement, et avant les vacances d’été, c’est le moment idéal pour effectuer un grand nettoyage ! Cela concerne aussi bien nos placards que notre vie numérique. Petit tour d'horizon et conseils pour se débarrasser de vos déchets  numériques.