Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android
HMA Pro VPN

Google a annoncé de nouveaux outils de sécurité pour les utilisateur mobiles des versions Google Apps Entreprise et Education. Avec la possibilité pour les administrateurs de géolocaliser un terminal Android perdu, de réinitialiser un code PIN à distance ou encore de crypter les données d’un smartphone.

Pour limiter le risque de fuites de données en cas de vol ou de perte des terminaux sous Android utilisés dans l’entreprise, les administrateurs bénéficient désormais de nouveaux outils de sécurité. Ils ont désormais la possibilité de géolocaliser les appareil, de les faire sonner et de réinitialiser les mots de passe à distance. Des améliorations apportées grâce à la mise à jour de l’application Google Apps Device Policy, le service d’administration et de gestion des paramètres de sécurité pour Android. Ces différentes actions pourront être réalisées en passant par l’interface de gestion My Devices, un service couplé à l’application Google Apps Device Policy.

Autre amélioration pour la sécurité des informations : les administrateurs ont désormais la possibilité de crypter les données enregistrées sur les terminaux embarquant Android 3.0.

La recherche de contacts facilitée
Google a également annoncé la mise à jour de son application de recherche de contacts (Google Apps Lookup) : les administrateurs réseau peuvent désormais activer une fonctionnalité de partage de données de contacts pour permettre aux utilisateurs de smartphones Android de joindre plus rapidement des collaborateurs de l’entreprise, en effectuant une recherche sur leur nom ou leur adresse e-mail (requiert Android 2.1 et ultérieur)

 

Source : Comment Ça Marche

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.