Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Google a dévoilé ses impressionnantes statistiques pour l’année 2014. Il aurait bloqué 524 millions de publicités malveillantes et 250 000 sites diffusant des malwares en 2014. Ces chiffres marquent une augmentation de 50% par rapport à 2013.

Vikaram Gupta, le directeur de la branche publicitaire de Google (AdWords), a averti des risquent liés à la propagation de publicités malveillantes sur les réseaux et au sein des réseaux publicitaires : “Dans l’ensemble, nous avons désactivé plus de 524 000 000 annonces malveillantes et interdit plus de 214 000 annonceurs en 2014“, a t-il déclaré sur le blog Google Inside Ads.

“Pour protéger la sécurité de nos utilisateurs, nous avons bloqué toutes les annonces pointant vers des sites où l’on trouve des logiciels malveillants, que ce soit les logiciels espions, adwares ou d’autres types de logiciels malveillants.”

Google a ainsi retiré plus de 350 millions annonces publicitaires malveillantes en 2013, et la forte croissance en 2014 souligne la menace que représente cette forme de propagation de malwares aux internautes. On appelle ce phénomène du ‘malvertising‘.

Dans le cadre de ses activités, Google a retiré 250 000 sites de son réseau, identifiés pour cacher des formes de logiciels malveillants dans un but de diffusion. Malgré ces efforts, ceux qui sont derrière ces escroqueries continuent à tenter d’exploiter ce filon lucratif. Google aurait par ailleurs amélioré ses techniques de détections, les rendant plus effective et efficaces.

CyberGhost VPN Promo

Malheureusement, les techniques de diffusion des pirates se sont aussi améliorées en parallèle : “Nos systèmes apprennent des incidents comme ceux-ci, et nous aident à détecter et supprimer les annonces malveillantes plus efficacement“, a t-il ajouté. “C’est un combat en constante évolution. Les cybercriminels créent continuellement des systèmes et des escroqueries de plus en plus sophistiquées, de sorte que nous sommes en constante évolution de nos pratiques, de la technologie et de la méthodologie dans la lutte contre ces annonces malveillantes.

Les pirates exploitent en effet les vulnérabilités afin de forcer les réseaux et les sites d’annonces légitimes à propager des programmes malveillants à leur insu. Bharat Mistry, consultant en cyber-sécurité chez Trend Micro, a cité la récente vague de vulnérabilités critiques zero-day d’Adobe Flash comme un exemple du type de failles qui peuvent être exploitées par les annonceurs frauduleux.

Les vulnérabilités zero-day Flash peuvent facilement être utilisées pour des attaques ciblées, généralement via ‘malvertisements’, qui pourrait alors être utilisées dans le cadre d’une cyberattaque plus large dans le but de cibler les utilisateurs d’entreprise visitant un site d’actualité ou spécifiques à leur l’industrie ou zone géographique“, a t-il expliqué.

D’autres spécialistes de la sécurité, tels que Lookout, ont signalé une augmentation des annonces malveillantes ciblant les utilisateurs d’Android. Il est à craindre que les menaces qui pèsent sur Android vont continuer de croître suite à la décision de Google de réduire le support sécurité des anciennes versions de l’OS, en refusant de patcher l’extension vulnérable WebView, présente sur Android 4.3 et dans des versions antérieures. Le problème étant que cela représente près de 60% du parc Android, soit près d’un milliard d’utilisateurs…

Si la version de WebView affectée date d’avant Android 4.4, nous ne développons généralement pas de patch nous-mêmes, mais nous prévenons nos partenaires du problème rencontré.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,


Vos réactions
  1. williams33

    je n’arrive plus a me connnecter au site phoenix warez.cc
    merci bien





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.