Faille de sécurité dans le cloud pour 58% des fournisseurs

0

Une nouvelle étude de Proofpoint, menée en collaboration avec The Cloud Security Alliance, a démontré que 58 % des organisations interrogées ont déclaré que leurs fournisseurs ont été victimes d’une faille de sécurité dans le cloud l’an dernier.

Tribune – Cette étude nommée Cloud and Web Security Challenges 2022, recense le témoignage de plus de 950 professionnels des technologies de l’information et de la sécurité issus d’organisations de tailles et de localisations diverse. L’objectif est d’évaluer les connaissances et les pratiques concernant les cybermenaces dans le cloud.

La conclusion de cette enquête montre que les organisations peinent à sécuriser les environnements cloud mis en place pendant la pandémie, tout en essayant de maintenir les équipements existants et d’adapter leur stratégie de sécurité globale aux évolutions du paysage de la menace.

Les principales conclusions de l’étude sont les suivantes : 

  • 47 % des organisations interrogées ont indiqué que la  » perte de données sensibles  » était le résultat le plus préoccupant des attaques sur le cloud et le web, tandis que le  » paiement d’une rançon  » était le moins préoccupant pour les personnes interrogées (10 %).
  • 58 % des personnes interrogées ont vu un tiers et/ou un partenaire pris pour cible dans une violation du cloud.  
  • Les organisations sont préoccupées par le fait que les applications cloud ciblées contiennent ou donnent accès à des données telles que la messagerie électronique (36 %), l’authentification (37 %), le stockage/le partage de fichiers (35 %), la gestion de la relation client (33 %) et la veille économique (30 %).
  • Près de la moitié des personnes interrogées (47 %) considèrent que la gestion des systèmes existants est le principal problème lié à la sécurité du cloud, tandis que 37 % estiment qu’elles doivent encourager les employés à adopter un comportement plus sûr.
  • Seul un tiers (36 %) des entreprises interrogées ont mis en place une solution de prévention des pertes de données (DLP). Les autres solutions mises en œuvre comprennent la sécurité Endpoint (47 %), les solutions de gestion des identités (43 %) et la gestion des accès privilégiés (38 %).

« Alors que les organisations adoptent des infrastructures cloud pour prendre en charge leurs environnements de travail distants et hybrides, elles ne doivent pas oublier que les personnes constituent le nouveau périmètre de défense. Il incombe à l’organisation de former et d’éduquer correctement les employés et les parties prenantes sur la façon d’identifier, de résister et de signaler les attaques avant que les dommages ne soient causés « , a déclaré Mayank Choudhary, vice-président exécutif et directeur général de la protection de l’information, de la sécurité du cloud et de la conformité chez Proofpoint.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.