mercredi 12 août 2020
Promotion Meilleur VPN 2020
Accueil Réseau & Sécurité Elections et menaces numériques : Risques et solutions, selon Proofpoint

Elections et menaces numériques : Risques et solutions, selon Proofpoint

Les experts Proofpoint ont examiné les taux d’emails commerciaux non sollicités (UCE) ou de spams contenant les noms de trois candidats au cours du mois de mars 2017. Les pirates de tous bords n’hésitent pas à profiter de cette période électorale pour multiplier les cyberattaques.

Etude Proofpoint – Quelques jours après le second débat pour les élections présidentielles, les états-majors des différents candidats sont toujours en ébullition. Ils doivent transformer en intention de vote la bonne impression que leur candidat pense avoir laissé à l’issue de cet exercice démocratique. Ils ont de nombreux outils à leur disposition et bien sûr, les réseaux sociaux et l’email sont des armes de choix. Il en va de même pour les hackers, qui profitent de cette période électorale pour multiplier les attaques et tenter de nuire à la réputation politique de certains candidats.

Les experts Proofpoint ont examiné les taux d’emails commerciaux non sollicités (UCE) ou de spams contenant les noms de trois candidats au cours du mois de mars 2017. Sur la base de précédentes études Proofpoint menées lors de l’élection Trump / Clinton, il est clair qu’il s’agit d’un indicateur fort de l’intérêt que suscite chaque candidat (ici, la propension d’un lecteur à cliquer en réponse au nom du candidat). Bien sûr, savoir comment cela se traduira concrètement dans les urnes est une autre question.

En février 2017, sur le volume d’emails contenant l’un des noms de candidats à la Présidentielle, Proofpoint a identifié un nombre important de spams mentionnant les noms de « Le Pen » (dans 55% des cas), « Fillon » (environ 35%) et « Macron » (10%). Au mois de mars (comme le montre le graphique ci-dessous), les taux de spams se sont resserrés pour les trois candidats, indiquant que rien n’est encore joué.

Fillon laissait sa place de leader à Macron car, comme les sondages annonçaient Le Pen et Macron au coude à coude, ce dernier reprenait la tête tout début avril avec 40% des spams mentionnant son nom contre un peu plus de 30% pour Fillon et un peu moins de 30% pour Le Pen.

A mesure que les citoyens utilisent les plateformes numériques pour échanger avec les candidats, il devient primordial que les partis politiques protègent les personnes qui interagissent avec eux que ce soit par courrier électronique ou via les réseaux sociaux ou mobiles.

En ce qui concerne l’email, canal plébiscité par les organisations souhaitant s’attaquer à la réputation politique, Proofpoint a observé qu’aucun des trois partis en lice ne semble utiliser le protocole d’authentification DMARC (Domain-based Message Authentication, Reporting and Conformance). Lorsqu’il est mis en œuvre, il constitue une protection importante contre les cybercriminels qui utilisent les communications électroniques pour se faire passer pour un candidat officiel.

Gérard Beraud-Sudreau, Area Vice-Président chez Proofpoint précise :

“En dehors de l’email, les attaques ciblent de plus en plus de nouveaux canaux, comme les réseaux sociaux et le mobile. Le rapport de synthèse des menaces 2016 de Proofpoint montre que les attaques de phishing sur les réseaux sociaux ont augmenté de 500% l’année dernière. La protection contre ces nouvelles menaces passe par la fermeture des comptes et des applications mobiles qui commettent des fraudes au nom des partis politiques. En raison des élections présidentielles, le risque numérique, à l’intérieur et à l’extérieur des organisations, est très important en 2017. “

UnderNewshttps://www.undernews.fr/
Administrateur et fondateur du site UnderNews

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -Express VPN

Derniers articles

Ransomware Maze : Après LG et Xerox, au tour de Canon d’être piégé

Le groupe de cybercriminels exploitant le ransomware Maze poursuit ses actions et agrandit son tableau de chasse en ajoutant Canon avec à la clé un vol de 10 To de données à l'entreprise après infection de ses systèmes informatiques.

400 vulnérabilités pourraient transformer 3 milliards de téléphones Android en espions

L'alerte est donnée : il existe plus de 400 vulnérabilités sur la puce Snapdragon de Qualcomm qui peuvent être exploitées sans l'intervention des propriétaires, explique Slava Makkaveev de Check Point.

Le gouvernement américain met en garde contre une nouvelle souche du virus chinois “Taidoor”

Les agences de renseignement américaines ont publié des informations sur une nouvelle variante du virus informatique vieux de 12 ans utilisé par les pirates informatiques parrainés par l'État chinois et ciblant les gouvernements, les entreprises et les groupes de réflexion.

Vacances d’été : profitez-en pour faire du ménage dans votre vie numérique

Après une longue période de confinement, et avant les vacances d’été, c’est le moment idéal pour effectuer un grand nettoyage ! Cela concerne aussi bien nos placards que notre vie numérique. Petit tour d'horizon et conseils pour se débarrasser de vos déchets  numériques.