Cyber-harcèlement : Les victimes de plus en plus nombreuses, le gouvernement réagit

3

Le cyber-harcèlement touche de plus en plus d’enfants et d’adolescents durant leur études et sous différentes formes : textos haineux, humiliation sur les réseaux sociaux, propagation de photos et vidéos dégradantes… Le ministère de l’Éducation a présenté un plan pour y faire face.

Les histoires de harcèlement sur Internet sont malheureusement devenues de plus en plus fréquentes. Face à cette recrudescence de violence morale pouvant amener jusqu’à des gestes irréversibles, comme le suicide, le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, a présenté une campagne de lutte contre le harcèlement en milieu scolaire. Elle prendra la forme d’un spot télévisuel et de dessins animés, pour les plus jeunes. D’autre part, des emplois d’assistants de prévention et de sécurité ont été créés dans certaines zones sensibles et un plan de formation des enseignants a été prévu.

« Nous ne lutterons efficacement contre le harcèlement à l’école qu’en brisant cette loi du silence », a déclaré le ministre.

Selon le ministère, le harcèlement touche un enfant sur dix, en primaire et au collège. Près de la moitié des faits de harcèlement touchent les 12-14 ans et davantage les filles.

Les moyens utilisés sont le texto (un élève sur cinq), les appels téléphoniques méchants, humiliants et désagréables, l’usurpation d’identité, l’exclusion d’un groupe social en ligne, les problèmes sur un tchat. Ils prennent la forme de propagation de rumeurs, de piratage de comptes, de publications de photos ou de vidéos compromettantes.

Ce harcèlement entraîne perte de confiance, troubles psychologiques, dépressions, décrochage scolaire et dans les cas les plus graves, des suicides, comme pour Marion, une jeune fille de 13 ans, qui a préféré mettre fin à ses jours que de supporter le harcèlement de ses camarades, qui la traitait de « pute » et de « boloss ».

Le cyber-harcèlement est une forme très courante de ce fléau des temps modernes qui touche les enfants. Facebook va mettre en place des outils afin de signaler des messages injurieux. Les victimes mais aussi les témoins de ces actes de harcèlement pourront alors les utiliser.

[youtube rpOvYWd4KW4 nolink]

 

Source : L’Informaticien
Crédits image : Flickr, Say_No_To_Turtles

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.