Construire une entreprise cyber-résiliente de la prévention à la récupération

0
109

À l’ère de la numérisation accélérée, les entreprises font face à des défis sans précédent en matière de cyber-résilience, s’efforçant de protéger leurs données contre une marée montante d’attaques informatiques sophistiquées.

Tribune OpenText Cybersecurity – La cybercriminalité est en hausse. Le nombre d’attaques par ransomware a augmenté de 18 %, tandis que le volume mondial d’attaques par hameçonnage a doublé pour atteindre 500 millions en 2022. Selon la taille de l’entreprise, un à deux tiers des entreprises sont victimes d’attaques de logiciels malveillants au cours d’une année donnée.

Cela se produit alors que les entreprises dépensent des milliers de milliards pour numériser leurs opérations commerciales et tentent d’obtenir une cyber-assurance efficace tout en suivant les changements réglementaires en matière de GDPR, HIPAA et Sarbanes-Oxley.

La meilleure façon de relever ces défis est de devenir une entreprise cyber-résiliente ; C’est à dire mettre en œuvre une stratégie de gestion et de sécurité des données qui englobe la prévention, la protection et la récupération.

Comment protéger au mieux les données

Une stratégie de sécurité optimale requiert en premiers remparts des outils de prévention tels que la protection des points d’extrémité et des DNS, ainsi qu’une formation de sensibilisation à la sécurité.

Les attaques deviennent de plus en plus sophistiquées et complexes, la première ligne de défense ne peut pas tout arrêter. Si une menace parvient à pénétrer la première ligne, d’autres outils peuvent entrer en action pour protéger, neutraliser ou minimiser les dégâts d’une attaque.

Une protection propre aux emails

Le courrier électronique est l’un des points d’entrée les plus courants pour les attaques, qu’il s’agisse de liens d’hameçonnage, de ransomwares, de compromissions de courriers électroniques professionnels (BEC) ou de pièces jointes malveillantes. Les cybercriminels peuvent imiter des expéditeurs dignes de confiance. Les entreprises ont besoin d’ajouter de nouvelles couches de protection, des outils qui leur permettent de faire la différence entre un courriel sûr et un courriel suspect.

De même, il leur faut des solutions capables d’analyser les liens et les pièces jointes des messages pour détecter les logiciels malveillants et protéger les systèmes contre les menaces.

Le chiffrement des emails sensibles

Les entreprises s’appuient sur le courrier électronique pour diffuser des informations importantes, mais lorsque ces informations sont confidentielles et sensibles, il est nécessaire de les protéger à l’aide d’un outil de chiffrement. Si un cybercriminel accède à des boites mails, il ne pourra pas accéder à des données sensibles si elles sont chiffrées.

Un outil de chiffrement de niveau industriel qui fonctionne en arrière-plan est nécessaire, sans perturber les flux de travail ni nécessiter d’intervention de la part de l’utilisateur. Il est invisible pour l’utilisateur et ne nécessite aucune formation particulière et préserve la confidentialité des communications.

En outre, les politiques de prévention de la perte de données (DLP) par défaut et personnalisables sont disponibles sans frais supplémentaires pour empêcher les utilisateurs non autorisés d’envoyer des données sensibles par courrier électronique à des parties extérieures à l’organisation.