Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Ça y est, le printemps est arrivé ! Pour de nombreux français, c’est bien souvent l’occasion d’effectuer un grand rangement pour profiter des beaux jours. Et si cette année ils en profitaient aussi pour se lancer dans un cyber-ménage ?

Tribune par Bastien Dubuc, Country Manager France, Consumer, chez Avast – A l’heure où les cybercriminels renouvellent sans cesse leurs techniques d’attaques pour compromettre des informations sensibles et personnelles à des fins malveillantes, il est important d’envisager de balayer les mauvaises habitudes ancrées dans la sphère digitale.

Selon Bastien Dubuc, les internautes ont en effet des pratiques en ligne qu’ils n’auraient pas dans la vie réelle :

« Pour les sensibiliser et les inciter à prendre de bonnes résolutions, il est possible de faire plusieurs parallèles simples entre le monde physique et digital, mettant en lumière les dangers liés à certaines pratiques. En voici quelques exemples :

  • Un mot de passe faible = une porte non verrouillée

Il nous est tous déjà arrivé de faire demi-tour après avoir quitté notre logement pour vérifier que la porte d’entrée était bien fermée à clé. Pourtant, de nombreuses personnes continuent d’avoir des mots de passe faibles, et donc facilement piratables, tels que « 123456 » ou encore « motdepasse » ; ce qui revient à laisser sa maison grande ouverte ! En effet, un mot de passe fort doit comporter au minimum douze caractères, inclure des minuscules, majuscules, chiffres et symboles, afin de protéger l’accès aux données personnelles.

  • Un mot de passe identique pour plusieurs comptes = un passe-partout

Pour ne pas avoir à retenir plusieurs identifiants, les internautes choisissent souvent le même mot de passe pour tous leurs comptes en ligne. Or, il s’agit d’un véritable passe-partout pour les hackers : s’ils parviennent à le trouver, ils auront accès à absolument toutes les informations renseignées ou disponibles sur leur victime sur Internet. Il est donc essentiel de choisir des identifiants différents pour chaque site, et d’avoir recours, si besoin, à un gestionnaire de mot de passe pour être sûr de ne pas les oublier.

  • Une connexion non sécurisée à un Wi-Fi = une carte bancaire en libre-service
PIA VPN

De plus en plus de lieux proposent un accès Wi-Fi gratuit : hôtels, restaurants, transports… Pratique, pour accéder à Internet gratuitement ! Seulement, bon nombre de ces réseaux ne sont pas sécurisés. Les cybercriminels peuvent alors accéder aux appareils connectés, et donc à des informations potentiellement sensibles. Si un internaute rentre ses identifiants bancaires en ligne et qu’un pirate suit sa navigation, par exemple, cela revient à dire son numéro de carte bleue à haute voix dans un lieu public, avec le risque qu’une personne malveillante ne l’entende et n’en tire profit. Pour se protéger efficacement lors de telles connexions Wi-Fi non sécurisées, un VPN est obligatoire.

  • Une photo sur les réseaux sociaux = un mot d’absence sur la porte d’entrée

En France, plus de 30 % du temps consacré aux applications concernent les réseaux sociaux. Cependant, on oublie souvent que les informations qui y sont publiées sont autant d’indices clés pour les criminels qu’ils peuvent collecter à des fins malveillantes. Un cliché posté indique ainsi l’horaire et la géolocalisation de la photo, si la légende ne le précise pas déjà. Des données partagées en ligne ont déjà permis à des cambrioleurs de pénétrer dans une maison qu’ils savaient vide (les propriétaires avaient posté plusieurs photos d’eux en vacances à plusieurs centaines de kilomètres de leur domicile).

  • Un smartphone et un ordinateur non nettoyés = une maison totalement désordonnée

De nombreux terminaux sont utilisés au quotidien pour interagir, travailler, se divertir, ou encore immortaliser des moments de vie avec des photos et vidéos. Seulement, s’ils ne sont pas régulièrement nettoyés et mis à jour, leur performance globale est directement impactée. Un nettoyage en profondeur permet en effet d’éviter les ralentissements et d’optimiser le fonctionnement de l’appareil, grâce à la suppression des fichiers et données inutiles voire indésirables, issus des applications, des navigateurs ou encore du système d’exploitation. Tout comme nous nous efforçons tous à un moment donné de mettre de l’ordre dans notre logement, pour qu’il soit plus agréable à vivre et optimisé, il est important d’en faire de même avec les smartphones et les ordinateurs pour une meilleure expérience. Comme le dit Marie Kondō*, « une maison ordonnée est le premier pas vers le mieux-être« , un crédo qui s’applique au digital, car un appareil ralenti peut très vite devenir source d’agacement ou de frustration.

Les parallèles possibles entre le monde physique et digital sont nombreux, et mettent bien souvent en avant la dangerosité de notre comportement en ligne. Parce qu’elle est dématérialisée, une action peut sembler triviale ; et nous faisons des choses dans le virtuel qui, transposées à la sphère réelle, nous paraissent totalement absurdes ! Même si les cybercriminels utilisent des techniques de plus en plus sophistiquées, de nombreuses attaques peuvent être évitées grâce à de simples réflexes et bonnes pratiques. Le grand nettoyage de printemps est bien souvent synonyme de nouveau départ, il est donc temps de retrousser ses manches et de dépoussiérer ses mauvaises habitudes afin de faire place nette et de se débarrasser des hackers ! »

*Auteur du best-seller mondial « La Magie du rangement »

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.