Aborder la mobilité des entreprises dans un monde post-pandémique

0

La pandémie continue d’évoluer et d’influencer notre façon de travailler. Bien que le déploiement du vaccin prenne du temps, il y a tout de même de l’espoir pour que la vie revienne bientôt à la normale – avec des bureaux rouvrant leurs portes et des employés de retour à leur poste.

Tribune par Philippe Azouyan, directeur de la succursale française de Dynabook – Lorsque le retour massif sur le lieu de travail débutera et que la main-d’œuvre récemment devenue flexible reviendra, il deviendra important de s’attaquer à la mobilité des entreprises. Cependant, ce puzzle est de plus en plus complexe. À la suite de la pandémie, les entreprises devront s’adapter aux attentes changeantes des employés en matière de méthodes de travail, aux nouvelles exigences technologiques et aux défis qui accompagnent leur adoption.

Répondre aux nouvelles attentes des employés   Le «statu quo» a certainement été bouleversé au cours de l’année dernière. Cela a entraîné un réajustement de la façon de conserver les employés heureux et de les fidéliser. Passant du temps à leur domicile, loin du bureau, les travailleurs ont commencé à repenser leurs priorités et revoir leurs attentes au travail.

Au cours des derniers mois, s’est posée la question de savoir si les employés souhaitaient retourner au bureau ou continuer à travailler à domicile – ou une combinaison des deux. En réalité, plus de la moitié (59%) des personnes indiquent qu’elles aimeraient continuer à travailler à distance autant que possible, même après la levée des restrictions relatives au COVID-19. Depuis un certain temps déjà, les attentes en matière de flexibilité du travail figurent en haut de la liste de la plupart des employés. Et maintenant qu’il est prouvé que nous pouvions travailler tout aussi efficacement, cela n’a fait que s’amplifier.

De plus, outre le travail à domicile, la pandémie a également accéléré un changement qui était déjà en cours concernant la conception et l’emplacement du lieu de travail. Il vous suffit de regarder la popularité des espaces de coworking dans le monde d’avant COVID-19. Ces nouveaux modes de travail impliquent que les entreprises devront réduire leurs bureaux pour privilégier des espaces collaboratifs et sociaux flexibles. Le désir des employés d’être dans des bureaux en centre-ville a également changé. Alors que les entreprises revoient la quantité d’espace nécessaire et l’endroit où elles doivent s’implanter, de nombreux employés poussent leurs employeurs à installer des bureaux en région, au plus près de leur lieu de résidence. L’impact de la pandémie pourrait être que les entreprises répartissent leurs opérations sur plusieurs sites, au sein de bureaux plus petits.

Les événements récents ont également changé la façon dont les employés utiliseront leurs avantages sociaux. Les avantages du bureau seront moins pertinents dans ce nouveau monde des affaires. En conséquence, les entreprises devront travailler plus sur la valeur ajoutée qu’elles apportent à leurs employés.

Le rôle de la technologie

La technologie est au cœur de ces nouvelles façons de travailler et de répondre aux attentes des employés. Pour les employés de la génération Y, en particulier, la technologie est déjà un facteur déterminant d’une bonne expérience de travail. Cependant, pour tous les employés, la pandémie a mis en évidence l’importance d’une technologie fiable sur le lieu de travail. C’est le cas en particulier pour les terminaux sur lesquels les employés travaillent à distance et sur lesquels ils se sont fortement appuyés.

Certaines entreprises ont peut-être tenté du jour au lendemain d’équiper leurs effectifs en informatique pour assurer le travail à distance. Alors que beaucoup entrent dans une phase de reprise d’activité, ils devront non seulement repenser leurs choix d’achat de technologies, mais aussi améliorer les innovations numériques pour prospérer à long terme dans la «prochaine normalité».

Les ordinateurs portables et les PC ont été les héros méconnus de cette pandémie et continueront de l’être dans ce nouveau monde du travail. À ce titre, les entreprises doivent s’assurer qu’elles investissent dans des appareils légers et portables mais puissants, conçus pour s’adapter à la fois au travail à domicile et au temps passé au bureau. Ces appareils doivent être suffisamment durables pour résister aux déplacements, tout en ayant le même niveau de connectivité qu’un smartphone afin de permettre une collaboration sans effort et d’éviter les temps d’arrêt coûteux.

Cela dit, pour les entreprises, ce ne sont pas seulement les appareils des utilisateurs finaux qui joueront un rôle clé en facilitant un modèle de travail depuis n’importe quel endroit. Nous sommes bel et bien entrés dans une nouvelle réalité où le travail d’équipe ne signifie plus avoir à être au même endroit physiquement. D’autres technologies numériques telles que les « wearables » joueront également un rôle clé dans la collaboration sur le lieu de travail. Les lunettes intelligentes, par exemple, permettront une communication à distance interactive – mettant les gens en face à face avec des fonctions telles que la récupération de documents, les instructions en matière de flux de travail et la capture des données en temps réel. Le marché mondial des wearables a fait ses preuves pendant la pandémie, CCS Insight prévoyant que les ventes de ces appareils devraient atteindre 300 millions d’unités en 2024.

Résoudre les défis technologiques avec plus de technologie

Un obstacle potentiel pour toute entreprise qui ajoute des appareils et des solutions connectés à son réseau est la quantité de données que ces appareils créeront et la manière dont ils gèrent et traitent ces données de manière efficace et sécurisée. La réponse? Investir dans davantage de technologies de nouvelle génération. La refonte complète des réseaux peut demander beaucoup de temps et de ressources, en particulier pour les entreprises qui traversent une récession. Le Edge Computing offre une solution viable pour résoudre ce problème. Le traitement des données via le Edge réduit la pression exercée sur le cloud afin que les utilisateurs puissent être plus sélectifs quant aux données qu’ils envoient au cœur du réseau.

Une autre considération est la sécurité. Avec des appareils accédant et entrant dans le réseau d’entreprise à l’intérieur et à l’extérieur du bureau, la porte est ouverte aux cyberattaques. Selon des recherches récentes, le nombre d’attaques par ransomwares signalées par les internautes a augmenté de 485% en 2020 par rapport à l’année précédente. Les appareils des employés dotés de fonctionnalités de sécurité intégrées telles que la reconnaissance faciale ou d’empreintes digitales et les capacités de stockage des informations d’identification basées sur le hardware offrent une première défense sécurisée contre les cybercriminels. Tandis que des solutions telles que les Zéro Client garantissent que les appareils eux-mêmes ne conservent pas d’informations sensibles.

Même si nous continuons à faire face à l’impact continu de la pandémie, des discussions sur ce à quoi ressemblera la mobilité des entreprises après le COVID-19 ont déjà commencé. Le monde du travail a changé pour toujours et s’accompagne de nouvelles façons de travailler et de nouvelles attentes des employés auxquelles les entreprises doivent s’adapter. Réussir la mobilité dans la «prochaine normalité» exigera du temps et des investissements, et devra en fin de compte inclure une technologie de nouvelle génération.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.