33% des Français n’hésitent pas à partager leurs comptes de streaming

0

33% des Français n’hésitent pas à partager leurs comptes de streaming, même s’ils n’ont pas confiance dans les usages de leurs colocataires.

Étude Kaspersky – Le rapport Kaspersky “More Connected Than Ever Before : How We Build Our Digital Comfort Zones” a révélé que 33 % des Français (contre 46 % des gens ailleurs dans le monde) n’ont aucun problème à partager le mot de passe des services de streaming avec les autres membres de leur foyer. Pour autant, plus d’un tiers (40 %) ont des doutes sur la sécurité de leurs comptes car ils ne connaissent pas les usages numériques des autres membres de leur foyer.

Les restrictions liées au COVID-19 et la nécessité de rester chez soi ont influencé la façon dont les individus se comportent vis-à-vis du numérique, pour ainsi prendre conscience de leurs défauts de sécurité, ainsi que ceux des membres de leur foyer.  Cela peut inclure, par exemple, le partage de comptes et mots de passe pour les plateformes de divertissement dans tout le foyer, ainsi que la découverte, pas toujours joyeuse, du comportement en ligne de chacun, pas toujours précautionneux.

A ce titre, l’étude a souligné que les mesures de confinement ont eu pour conséquence de rapprocher les gens entre eux, et cela peut se traduire par le partage d’identifiants pour les comptes en ligne, pour que tout le monde puisse en profiter. Si seuls 8% des français partagent leurs comptes d’e-commerce tels que Amazon Prime ou eBay, à l’échelle du monde, cela concerne un tiers des consommateurs (33%). En revanche, la moitié des Français partagent sans hésiter leurs comptes de plateforme de livraison de repas, telles que Deliveroo. De manière générale, excepté lorsqu’il s’agit de manger, les français sont moins partageurs que la moyenne mondiale (cf.les graphiques ci-dessous).

Graphique 1 : Parmi les services suivants, quels sont ceux pour lesquels les Français partagent une connexion avec les membres de leur foyer ?

Graphique 2 : Parmi les services suivants, quels sont ceux pour lesquels les consommateurs du monde entier partagent une connexion avec les membres de leur foyer ?

Des français, moins partageurs et plus soupçonneux que le reste du monde

Pour autant, les répondants ont parfois des doutes sur les mesures de précautions et de sécurité mises en place par les autres membres de leur foyer et sur leurs pratiques numériques avec des tiers. Par exemple, 67 % ont déclaré qu’ils étaient préoccupés par l’augmentation de l’activité en ligne via leurs services de streaming ou de jeux. En outre, un tiers (33 %) craignent que les usages numériques de leurs « colocataires » aient un impact sur la vitesse de l’internet et donc une incidence sur leurs performances en matière de jeux en ligne par exemple (contre 1 quart, pour la moyenne mondiale).

« Vivre en colocation est devenu courant et de nombreux foyers partagent leur connexion internet et leurs accès à différents services. Par ailleurs, les liens qui nous unissent avec les gens avec qui nous vivons rendent d’autant plus naturel le plaisir et parfois même le besoin de partager des services en ligne. Malheureusement, si nous ne sommes pas attentifs à la manière dont nous partageons nos données personnelles, il est probable que des personnes ou des groupes en qui nous n’avons pas confiance puissent y accéder. Pour éviter que cela ne se produise, certains services ont mis en place la possibilité de partager un abonnement sans avoir à partager leurs mots de passe. Que vous viviez avec d’autres personnes ou non, nous vous recommandons toujours de protéger vos appareils et vos informations d’identification à l’aide de solutions de cybersécurité solides afin de garantir la sécurité de vos informations », commente Tanguy de Coatpont, DG France de Kaspersky.

Kaspersky propose les conseils suivants aux personnes qui vivent en colocation, pour les aider à protéger leurs appareils :

  • Ne cliquez pas sur les liens partagés par des courriels non sollicités ou suspects. Vérifiez d’abord si les expéditeurs sont authentiques en vous rendant sur un site web officiel
    Ne partagez pas vos informations personnelles et ne permettez pas l’accès à vos comptes à des tiers, sauf si cela est absolument nécessaire. Cela réduira les chances de les trouver sur Internet
  • Utiliser une solution de sécurité robuste comme Kaspersky Password Manager pour générer et sécuriser des mots de passe uniques pour chaque compte, et résister à la tentation de réutiliser le même encore et encore
  • Installez une solution de sécurité fiable comme Kaspersky Security Cloud. Sa fonction de contrôle des comptes protège les détails de votre compte et vous avertit si l’une de vos données personnelles est compromise
     
    Pour aider les gens pendant la pandémie et après, Kaspersky a publié des conseils sur la façon de créer en toute sécurité une zone de confort numérique. Par exemple, vous pouvez apprendre comment protéger votre vie numérique et comment partager en toute sécurité vos abonnements en ligne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.